Un parfun d’encre et de liberté

avril 28, 2016


Auteur: Sarah McCoy
Édition: Michel Lafon
Parution: Avril 2016
Pages: 392

Quatrième de couverture:

1859. La jeune et impétueuse Sarah apprend qu’elle ne pourra jamais avoir d’enfant. Mais comment trouver un sens à sa vie dans ce monde régi par les hommes ? Comment trouver sa place quand on est la fille de John Brown, célèbre abolitionniste qui aide des esclaves à fuir ?
2014. Eden et son mari emménagent dans la banlieue de Washington dans l’espoir de sauver leur mariage et fonder enfin une famille. En explorant sa nouvelle demeure, la jeune femme découvre une tête de poupée ancienne. Que signifient les mystérieuses lignes qui la recouvrent ?
Plus de cent cinquante ans séparent Eden de Sarah, mais sur la grande carte du monde et de l’Histoire, les destins de ces deux femmes se rejoignent en plus d’un point.
Un voyage exaltant, à la redécouverte du courage, de la famille, de l’amour et de l’héritage.





Mon avis:



Je pourrais résumer mon avis en un seul mot: inspirant. Ce livre est empreint
de femmes inspirantes, d’héritage familial et de courage! Il nous démontre que
le passé peut avoir plus de conséquences sur le présent que l’ont ne le croit
vraiment. Que les actions d’une jeune femme en 1859 ont une incidence directe
sur la vie d’une autre en 2014. Que le courage, l’amour et la détermination
arrivent au bout de tout, bref ce livre est à lire.

Dans ce roman à la fois historique et contemporain, on retrouve Sarah Brown
en 1859, une jeune femme au destin tracé par les actions de son père. Un homme
qui aide les esclaves à fuir quand le monde ou presque en emploie. Elle devra
tracer sa propre route, malgré les embuches et le regard des autres. Puis vient
Eden en 2014, une jeune femme mal dans son couple, qui veut fuir une vie qu’elle
ne désire plus, mais qui un jour tombe sur un objet qui changera le cours de sa
vie. Le destin des deux femmes malgré toutes les années qui les séparent est
lié plus que l’ont ne le pense.

J’ai récemment décidé de lire plus de lectures dites adultes. Mon appétit de
lectrice me le demandait depuis longtemps! Le premier roman à faire partie de la
longue liste de roman adulte que je désire lire a été Un parfum d’encre et de
liberté de Sarah McCoy. Franchement il a ouvert grand la porte à ce genre, un
livre ou s’emmêle, l’amour, le courage, l’amitié et le portrait deux femmes
courageuses, rien de moins pour m’accrocher solidement au récit. La plume de
l’auteur est fluide et douce, chaque mot est senti et aucun passage n’est de
trop. On oscille entre Sarah et Eden, entre le passé et le présent et jamais le
rythme de l’histoire ralenti. J’ai adoré mené l’enquête au coté d’Eden, de voir
au fur et à mesure des chapitres les liens s’imbriquer et le récit se
dénouer  de voir l’implication de Sarah à juste ajouter un gros plus à ma
lecture. Ce livre laisse un sentiment qui va bien au-delà des mots. Dans les
notes de l’auteur, de savoir que Sarah Brown a vraiment existé bien que l’auteur a inventé sa vie dans le roman est venu ajouter un
plus à l’histoire.

Merci aux Éditions Michel Lafon pour l’envoi

More about CatCritick

1 Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *