Tuer la mort

mai 10, 2017

 

L’avis de Cat

D’entrée de jeu je dois vous dire que j’attendais ce roman avec impatience ayant adoré la première enquête de Lily-Rose L’Espérance dans le roman Le sang des innocentes. J’avais donc BEAUCOUP d’attentes face à ce roman ont-elles été comblées? OMG que oui!!!!!

Tout d’abord la journaliste Lily-Rose L’Espérance le personnage principal est plus confiante que dans le premier roman, elle prend les devants parfois au grand dam de ses collègues, mais bon moi je l’aime comme ça! Elle se retrouve donc cette fois-ci avec une savante folle comme suspecte. Une tueuse en série qui s’amuse à jouer avec la vie et la mort ou plutôt à jouer à décider entre la vie et la mort!

Avez-vous déjà lu le sang des innocentes? Si oui, vous êtes habitué aux articles de journaux de Lily-Rose! Parce que oui, les articles qu’elle écrit sont publié, dans le roman et en font partie intégrante! On est donc aux premières loges du New York Today journal! Et que dire de ces articles, ils ajoutent un plus incroyable au texte. Ils sont d’une part, une partie de l’enquête elle-même, mais aussi un apport scientifique. Je m’explique, on a affaire avec une savante folle, avec des enjeux éthiques sur le droit de vie ou de mort, ou comment la stopper! Il nous faut donc quelque chose sur quoi s’appuyer, les articles plus scientifiques de Lily-Rose nous aident à mieux comprendre le processus et surtout mieux cerner la suspecte!

J’ai bien aimé aussi le retour de la profiler Julia Lewis, comme dans la première enquête elle apporte un plus (Bon j’adore les trucs de profiler) à l’histoire et remet souvent Lily-Rose sur la bonne « track ». De plus l’auteur a ajouté des chapitres ou on devient spectateur de la savante folle, quelques petits chapitres ici et là qui ne font que piquer notre curiosité encore plus, chapeau! Le changement de police d’écriture pour ces dits chapitres fait la lecture reste fluide.

Parlons du travail colossal en tous les cas je le suppose, derrière ce roman. L’auteure a su bien vulgariser le sujet abordé sans toutefois trop l’alourdir. La plume de l’auteure est aussi plus assumée et solide que dans le précédent roman, l’intrigue est super bien construite, étapes par étapes on en dévoile un peu plus sur les crimes de la savante folle. La touche de romance ajoute de la légèreté (ou de la frustration dans mon cas parce que j’aurais donc aimé qu’il se passe quelque chose) au roman. On oscille entre le thriller psychologique et le polar journalistique, l’auteure a mélangé les deux genres à la perfection!

En conclusion, que ce soit celui-là ou le précédent roman, je vous le dis il vous faut vous plonger dans l’univers de Mélanie Tremblay, une auteure québécoise prometteuse, Tuer la mort vous fera sûrement veiller tard la nuit mais je vous le promets vous ne serez pas déçu!!!

Merci à

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *