Toutes blessent la dernière tue

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude.
Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.
Une rencontre va peut-être changer son destin…
Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.
Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?
Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

 

Toutes blessent la dernière tue
Écrit par Karine Giebel
Publié chez Belfond
Pages: 735
Note: 5/5

 

Mon avis

 

Ce n’est pas un thriller à proprement parler, ce n’est pas non plus un polar. C’est seulement un récit d’une exceptionnelle qualité qui vous tord les tripes et duquel vous ne ressortirez pas indemne ça, c’est certain ! Bon j’étais pas mal vendue d’avance, Karien Giebel ne m’a jamais déçue et j’adore sa plume. Mais quand j’ai débuté ma lecture de ce roman, je savais que je tenais une pépite entre les mains. Je n’avais lu aucun avis avant ma lecture pour ne pas m’influencer, mais j’espère qu’avec le mien vous allez courir vers la librairie la plus proche pour vous le procurer.

Comme ce n’est pas un thriller ou un polar en tous les cas, pas comment on s’y attend, il s’adresse à un plus large public, mais un public averti ! La plume de Karine Giebel est troublante, elle nous saisit, elle nous malmène, elle nous fait voir la réalité sans filtre sans le rose bonbon ! 

Toutes blessent la dernière tue, c’est l’histoire de Tama, une jeune fille qu’on suivra de son enfance à son âge adulte. Toute jeune Tama est vendue, elle quitte sa terre natale, le Maroc pour se retrouver en France, chez une famille, les Charandon. Elle doit s’occuper du ménage, de la préparation de la nourriture et des enfants du couple, mais elle a seulement 7 ans……. 7 ans!!!!!!! Mais ce ne sont pas seulement ces tâches-là que Tama doit endurer, elle doit aussi subir de la torture physique et mentale, la privation et le mépris. Je vous les dis les détails, il y en a des scènes descriptives aussi, mais mon dieu qu’ils sont essentiels pour bien saisir toute l’horreur ! Et quand on pense qu’elle en a assez vécu, Tama change de famille. Je vous laisse lire le roman, pour découvrir la destinée de Tama. Mais à travers toute cette atrocité, Tama trouvera l’amour, sera-t-il salvateur pour elle ?

On a aussi l’histoire de Gabriel, un homme solitaire qui tue. Il tue pour assouvir un désir de vengeance. Il vit reclus en marge de la société, mais se retrouvera avec une jeune femme amnésique sur les bras. La tuer ou l’écouter sera son cheval de bataille….

Écoutez, je pourrais tergiverser pendant de longues minutes à vous faire les louanges de ce roman, mais le lire est comprendre à quel point c’est un récit est remarquable. Le rythme est soutenu, la plume dure, noire, mais ô combien fluide et prenante. Les chapitres courts et incisifs vous amène à toujours vouloir en lire un de plus. C’est sans doute pourquoi j’ai lu les 735 pages en moins de 72 h ! Je savais que Karine Giebel était une grande auteure, une femme qui maîtrise son art plus que personne, mais avec Toutes blessent la dernière tue, elle vient de se mérité à mes yeux le titre de reine du thriller, maître des mots!!! Une auteure que j’aurai toujours sur ma liste d’auteurs couchous.

Merci à 

 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

mai 8, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply