Te (Re)Trouver

avril 26, 2017

 

L’avis de Cat

C’est rare que les romans jeunes adultes me brassent autant! C’est souvent une lecture légère sans casse-tête! Mais avec Te (Re)Trouver Keren David aborde les liens familiaux, les biologiques et ceux avec lesquels on a grandi. Lesquels priment? Quels sont ceux qui sont le plus important? Est-ce qu’on en oublie un dès qu’on connaît l’autre?

Ceux et celles qui lisent souvent ce genre littéraire, ne vous attendez pas à une lecture facile comme dans les autres, même si l’auteur y va d’un style simple, les thèmes qu’elle y abordent y sont dures. L’adoption, le divorce, les liens entre fratrie biologique et non biologique, l’abandon, pour ne nommer que ceux-là! Je dois vous avouer qu’au début de ma lecture j’étais sceptique, je ne savais pas du tout où l’auteur s’en allait, puis Aidan est entré dans l’histoire et là tout à déboulé! Cass, est une jeune fille adoptée par une famille riche, en fait elle l’est avant le scandale qui éclaboussera son père! Elle sait qu’elle est adoptée et vit très bien avec ce fait, du moins au début. Lorsqu’elle reçoit un message de son frère biologique Aidan, les souvenirs de ce temps lointain remontent, et ils ne sont pas roses! Aidan tant qu’à lui ne l’a pas eu facile comme Cass, il a été souvent abandonné, trimbalé d’une place à l’autre et a de la difficulté à prendre une place stable dans la vie de sa copine et de son beau-fils… Mais la rencontre avec Cass chamboulera leur vie, en bien ou en mal, pour le meilleur ou pour le pire je vous laisse le plaisir de le découvrir!

Il est très rare qu’un roman me fasse cet effet-là. J’ai tellement été brasser d’une émotion à l’autre que je n’ai pas lu le roman à la même vitesse que d’habitude. J’ai dû prendre des pauses et reprendre la vie de ce frère et de cette sœur ensuite. Le plus de ce roman est sûrement d’avoir l’envers de la médaille en plus d’avoir le bon côté! L’adoption quand c’est bien fait c’est merveilleux mais quand il y a quelqu’un qui est laissé derrière ce n’est pas le paradis. L’auteur oscille entre le point de vue de Cass, que j’ai eu du mal à aimer dès le départ et celui d’Aidan que j’aurais voulu prendre dans mes bras. Le personnage de Will, lui vient apporter la légèreté à l’histoire, il s’incruste dans la vie de Cass et met son nez partout, il remet souvent Cass les deux pieds sur terre. Une romance prendra place, mais merci mon Dieu, l’auteur l’a gardé au second plan, elle apporte une certaine douceur au récit.

Les personnages autant principaux que secondaires sont riches et vrais, ils se complètent autant qu’ils sont à l’opposé l’un de l’autre. C’est un roman coup de poing, la plume de l’auteur est riche et intense. Ce n’est tellement pas à quoi je m’attendais quand j’ai débuté ma lecture! La fin m’a subjuguée, rare que j’ai le « moton » en finissant un roman. J’ai dû laisser un jour passer avant de relire autre chose tellement j’étais imprégnée par cette histoire troublante.

Bref, ce roman est à lire peu importe votre âge. C’est une leçon de vie, on en sort grandi il est d’un réalisme terrifiant.

Merci à

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *