Browsing Tag:

PKJ

Ma raison de respirer

Posted in Chroniques Littéraires, Jeune adulte
on septembre 20, 2016

Avis: Spoiler, ne lisez pas cet avis si vous n’avez pas déjà lu les deux premeir tomes de la série!!!

Emma aura-t-elle droit à son happy end ?
Deux ans après avoir brisé le cœur d’Evan en quittant Weslyn, Emma est désormais étudiante sur la côte Ouest. Elle a intégré Stanford, l’université de ses rêves, s’est fait de nouvelles amies et garde le contact avec Sara, partie étudier en France. Quand l’une de ses colocataires tombe par hasard sur un carton plein de souvenirs de sa vie passée, l’armure d’Emma se fissure. Toutes les émotions qu’elle avait voulu effacer reviennent l’assaillir. Pour oublier, Emma devient accro à l’adrénaline et partage sa vie entre les soirées, l’alcool et les garçons, mais rien ne semble pouvoir combler ce vide qui la consume. À part peut-être le retour d’Evan…

Oh, que j’ai attendu ce dernier tome avec impatience peut être un peu trop parce que j’ai été déçue un peu. Même si j’ai dévoré les quelque 580 pages de ce roman en un week-end, il n’a pas été le coup de cœur escompté. Ne vous trompez pas, j’ai tout de même passé un bon moment lecture, mais il manquait le petit plus que j’avais retrouvé dans les deux premiers.
Dans ce troisième tome, on retrouve Emma deux ans après la fin du précédent, elle a bien changé, disons que sa vie sociale est bien agrémentée et qu’elle tombe dans les vices assez rapidement. Elle n’a pas revu Evan depuis, même si elle essaie de se le cacher, elle pense toujours à lui. C’est d’ailleurs un événement triste qui la ramènera auprès de lui, mais en deux ans ils se sont éloignés, leur amour a-t-il survécu? Les obstacles que Emma met au travers de leur chemin viendront-ils à bout de leur relation?
Lorsque j’ai trop d’espérance face à un livre, souvent je suis déçue parce que j’aurais voulu un peu plus. Avec ce lui-ci, deux choses m’ont dérangée. Le fait que l’auteur passe de la pensée d’Evan à celle d’Emma a chaque paragraphe sans nous le mentionner, j’avoue qu’au début j’ai dû relire quelques pages pour être sûre que j’avais bien saisi. On s’y perd facilement, une petite marque avec le nom de chaque personnage aurait été appréciée, ma lecture a été beaucoup moins fluide à cause de ça. Ensuite j’ai trouvé que le sujet de ce tome n’a pas été aussi approfondi que les autres. C’est comme si l’auteur avait manqué de temps où de pages pour tout remettre en place, ce que j’avais aimé de cette série c’était justement le fait que ça dépassait le roman jeune adulte, qu’on y abordait des sujets tristes et profonds. Dans celui-là on les effleure pour vite arriver à la fin. Celle-là en tout les cas, je l’ai apprécié, c’était comme enfin le pas en avant que j’ai attendu tout au long du roman.
Bref, même s’il clôt bien la série, ce tome si ne m’a pas plus autant que les deux autres, j’en ai même de la peine. Mais ça reste quand même une série à lire et à relire.

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

Did I mention I need you

Posted in Chroniques Littéraires, Jeune adulte, Romance
on juin 13, 2016
Chronique du tome 1 — ici
Rien ne sera plus comme avant…
Cela fait un an qu’Eden n’a pas vu son demi-frère Tyler … son amour secret. Leur histoire était impossible, mais Eden ne peut s’empêcher de se réjouir quand Tyler l’invite pour les vacances à New York.
De toute façon, Eden est heureuse avec Dean, son petit ami, et Tyler est sûrement passé à autre chose, lui aussi…
Pourtant, dans la chaleur étouffante de l’été new-yorkais, il devient vite évident qu’ils s’aiment encore…
Pourront-ils résister à la tentation ?

Un livre dont j’attendais la sortie avec un peu
d’impatience, un livre que je n’osais pas ouvrir parce que je savais
pertinemment que j’allais le lire vite et que je devrais attendre encore pour le
troisième tome… Eh bien c’est chose faite! DIMINY est lu, en moins de 24h et
je dois attendre…. Mais bon le petit plaisir coupable que me procure la
lecture de cette trilogie dépasse largement que je doive attendre pour lire la
fin de cette histoire d’amour hors du commun!

Eden, 359 jours après la fin du dernier tome, elle est
impatiente de retrouver son demi-frère Tyler, même si beaucoup de choses ont
changé dans leurs vies respectives, ils ont hâte de se revoir. Mais Eden à un
petit ami, le meilleur ami de Tyler et même si l’intention n’est pas de lui
faire du chagrin, est-ce qu’Éden saura se retenir face à Tyler? Est-ce que Tyler
a tenu toutes les promesses qu’il avait faites à Eden? Est-ce que leurs
retrouvailles provoqueront un séisme? Les réponses à ces questions se retrouvent
toutes à l’intérieur du deuxième tome Did I mention I need you.

Oui, oui je sais, ce n’est pas de la grande littérature,
mais parfois il faut ce genre de roman doudou, celui avec qui ont passe une
merveilleuse journée grise à lire et à en vouloir encore plus! Estelle Maskamé,
en tout les cas avec moi, a su me faire accrocher à son récit, même si
habituellement ce n’est vraiment pas mon genre littéraire de prédilection,
apprends à apprivoiser le style. Un roman qui se lit tout seul, une écriture
facile, mais qui nous garde scotché ont notre fauteuil jusqu’à la toute fin et
une histoire d’amour qui nous transportent dans l’univers d’Eden et Tyler.
Vivement le tome 3!!!

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick