Browsing Tag:

Jeune adulte

Les chroniques de Zombieland: Alice au pays des zombies

Posted in Chroniques Littéraires, Horreur, Jeune adulte
on octobre 17, 2016


Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.
Bon à la base les zombies, ce n’est pas ma tasse de thé, je me suis procurer les romans de Gena Showalter, parce que je pensais que c’était un conte revisité, chose que j’adore. Est-ce que je peux vous dire que ce n’est pas ça du tout, que, Alice au pays des merveilles n’est pas présente du tout dans ce roman là, à part le nom du personnage principal. Par contre, malgré un début lent, j’ai tout de même adoré ma lecture. J’adore être surprise et avec ce roman ce n’est que surprises par-dessus surprises.
Alice, jeune adolescente vit avec sa famille quelque peu bizarre, son père les empêche de sortir le soir venu sous prétexte que les monstres les attaqueront. Bien sûr Alice n’y croit rien. Mais lorsqu’elle perd son père, sa mère et sa petite sœur dans un accident de la route, Alice se rend bien compte que son père n’avait pas tout faux. Mais qu’est qui rode la nuit? Pourquoi les voit-elle maintenant?
C’est avec ces nouveaux amis qu’elle affrontera les forces du mal, mais à quel prix? Et connait-elle bien ses ennemis?
Ce qui prime dans ce roman c’est le style d’écriture de l’auteur, elle a réussi à faire d’un roman chargé d’information, un récit fluide et addictif. Le côté addictif, par contre je ne l’est trouvé qu’à la deuxième partie, la première étant un peu plus lente, sûrement pour bien installer l’histoire et les personnages qui sont complexes, mais attachants à la fois.
L’univers de l’auteur est complètement fou. J’avais peur de retrouver certains clichés qu’on retrouve habituellement dans ce genre de trucs avec les zombies, mais non elle à totalement réinventé le genre. 
Bref malgré le prix qu’il m’en a coûté pour les avoir je ne suis vraiment pas déçue de cette histoire là et il me tarde de lire les suivants.

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

Ma raison de respirer

Posted in Chroniques Littéraires, Jeune adulte
on septembre 20, 2016

Avis: Spoiler, ne lisez pas cet avis si vous n’avez pas déjà lu les deux premeir tomes de la série!!!

Emma aura-t-elle droit à son happy end ?
Deux ans après avoir brisé le cœur d’Evan en quittant Weslyn, Emma est désormais étudiante sur la côte Ouest. Elle a intégré Stanford, l’université de ses rêves, s’est fait de nouvelles amies et garde le contact avec Sara, partie étudier en France. Quand l’une de ses colocataires tombe par hasard sur un carton plein de souvenirs de sa vie passée, l’armure d’Emma se fissure. Toutes les émotions qu’elle avait voulu effacer reviennent l’assaillir. Pour oublier, Emma devient accro à l’adrénaline et partage sa vie entre les soirées, l’alcool et les garçons, mais rien ne semble pouvoir combler ce vide qui la consume. À part peut-être le retour d’Evan…

Oh, que j’ai attendu ce dernier tome avec impatience peut être un peu trop parce que j’ai été déçue un peu. Même si j’ai dévoré les quelque 580 pages de ce roman en un week-end, il n’a pas été le coup de cœur escompté. Ne vous trompez pas, j’ai tout de même passé un bon moment lecture, mais il manquait le petit plus que j’avais retrouvé dans les deux premiers.
Dans ce troisième tome, on retrouve Emma deux ans après la fin du précédent, elle a bien changé, disons que sa vie sociale est bien agrémentée et qu’elle tombe dans les vices assez rapidement. Elle n’a pas revu Evan depuis, même si elle essaie de se le cacher, elle pense toujours à lui. C’est d’ailleurs un événement triste qui la ramènera auprès de lui, mais en deux ans ils se sont éloignés, leur amour a-t-il survécu? Les obstacles que Emma met au travers de leur chemin viendront-ils à bout de leur relation?
Lorsque j’ai trop d’espérance face à un livre, souvent je suis déçue parce que j’aurais voulu un peu plus. Avec ce lui-ci, deux choses m’ont dérangée. Le fait que l’auteur passe de la pensée d’Evan à celle d’Emma a chaque paragraphe sans nous le mentionner, j’avoue qu’au début j’ai dû relire quelques pages pour être sûre que j’avais bien saisi. On s’y perd facilement, une petite marque avec le nom de chaque personnage aurait été appréciée, ma lecture a été beaucoup moins fluide à cause de ça. Ensuite j’ai trouvé que le sujet de ce tome n’a pas été aussi approfondi que les autres. C’est comme si l’auteur avait manqué de temps où de pages pour tout remettre en place, ce que j’avais aimé de cette série c’était justement le fait que ça dépassait le roman jeune adulte, qu’on y abordait des sujets tristes et profonds. Dans celui-là on les effleure pour vite arriver à la fin. Celle-là en tout les cas, je l’ai apprécié, c’était comme enfin le pas en avant que j’ai attendu tout au long du roman.
Bref, même s’il clôt bien la série, ce tome si ne m’a pas plus autant que les deux autres, j’en ai même de la peine. Mais ça reste quand même une série à lire et à relire.

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

Feu et ombre Initié tome 1

Posted in Chroniques Littéraires, Fantastique, Jeune adulte, LittQc
on août 16, 2016
Avant cette nuit tragique, la routine d’Aelys était bien établie. Dénicher des potentiels, former des Initiés et combattre l’Ordre. Son emploi au sein de l’hôpital Reine-Quintessence lui permet de repérer les cas troublants. Aux yeux de tous, ses patients présentant de mystérieuses anomalies ne sont que de malheureux accidents. Sauf pour Aelys. Elle sait qu’ils sont en fait les descendants de lignées surnaturelles. Tout comme elle. Personne ne se doute que la jeune femme est une Incandescente. Ni qu’elle peut manipuler le feu. 
Suite au décès inexplicable d’un jeune garçon, Aelys est atterrée. Elle fera alors la rencontre d’un jeune homme énigmatique. Qui est-il? Pourquoi hante-t-il ses jours et ses nuits?
La vie d’Aelys basculera à tout jamais. La jeune femme devra mener un combat sans merci de Londres jusqu’aux bordures de l’Écosse. Un sacrifice impensable scellera son destin, tandis que de nouveaux horizons s’ouvriront à elle.

Un roman fantasy? Québécois de surcroît! bon, OK je ne lis pratiquement jamais de fantasy ou très peu parce que je trouve qu’ils se ressemblent tous beaucoup, mais Feu et ombre tombe dans une case à part! De un c’est un roman québécois, de deux il ne tombe pas dans les clichés de la fantasy habituelle.

Aelys est une initié, elle a des dons particuliers et sa mission est de trouver et de former de nouveaux initiés. Mais l’Ordre plan sur eux. Un jour sa vie sera chamboulée par l’arrivé de Liam un jeune garçon mystérieux. Saura-t-elle trouver ses vrais amis et repousser ses ennemis, les reconnaîtra-t-elle avant qu’il soit trop tard.

Avec ce roman on plonge dans quelques choses de différent, pas d’anges, pas de vampires et de trucs habituels. Non Janney Deveault s’est créé son propre univers, j’ai eu peur de m’y perdre au début, mais elle a eu le don de rendre très accessible un monde complexe, une grande qualité d’auteur à mon avis. J’ai aussi aimé qu’un certain mystère plane dès le début du roman, ce qui a pour effet qu’on ne peut plus arrêter de le lire pour en découvrir toujours plus. Bien que ce soit un premier roman, on ne le sent pas vraiment, c’est bien écrit et la plume est fluide. Ce ne fut pas un coup de cœur, ils ne peuvent pas tous l’être, mais c’est assurément un bon roman! Comme avec les romans de ce genre, la fin nous laisse sur notre faim et on espère très vitre que la suite nous appartienne.

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick