Six minutes

juin 28, 2016

Quand Maud Graham est appelée à éclaircir le meurtre d’un homme trouvé gisant dans son sang, seul dans son appartement, elle ne peut se douter des motifs de ce crime. Qui pouvait bien en vouloir à ce point à cet homme sans histoire ? Avec ses coéquipiers – McEwen, Joubert, Nguyen et Rouaix –, la détective avance en plein brouillard jusqu’à ce que commence à se dessiner une toile complexe. La victime a été témoin d’une violence qu’on aurait voulu garder dissimulée à tout jamais. Et si l’enquête porte d’abord sur l’assassinat d’un homme, c’est sur la maltraitance subie par des femmes qu’on lèvera le voile en cours d’investigation. Alarmée par le danger qui menace ces femmes devenues des proies malgré elles, Graham se lance sur la trace de l’agresseur. Une poignante course contre la montre démarre…

Retrouver son auteur québécois préféré après quelques mois ça fait toujours du bien, c’est comme rentrer à la maison après une longue journée et retrouver le confort de son chez soi!!! Avec Six minutes, Chrystine Brouillet aborde le sujet délicat de la violence conjugale avec brio! Rien de trop poussé, elle nous fait ressentir, la détresse et la peur chez les femmes qui en sont victimes et ça fonctionne! Maître du polar québécois, elle manie encore son art et les intrigues avec succès!
Dominique Poitras est retrouvé mort chez lui, cet homme qui en apparence n’avait aucun ennemi est portant mort d’une façon assez violente. Maud Graham est appelée à éclaircir le meurtre. Pourquoi cet homme aimé de tous est mort, personne ne semble suspect. Mais au cours de son enquête, Maud Graham lèvera le voile sur des aspects moins jolis de la vie de couple.
Avez-vous déjà lu une enquête de Maud Graham? Non? Voilà le temps d’y remédier! À chaque enquête, l’auteur lève le voile sur une réalité de notre société qui ne devrait même pas exister. Elle mêle ce fait dans une enquête policière digne des plus grands. Ici avec Six minutes, la détresse des femmes est tellement palpable, la peur de dénoncer, les gens autour qui veulent aider, mais qui reste impuissant devant les victimes qui ont trop peur de dénoncer. Non ce n’est pas le genre de polar ou la fin nous surprends, on connais assez vite le malfaiteur, mais c’est l’enquête policière et tous ses aspects, la perspicacité de Maud Graham et de ses collègues et le dénouement qui font de ce roman un petit bijou.
Toutes les enquêtes de Maud Graham sont indépendantes, vous pouvez les lires dans l’ordre désiré. Mais si vous voulez suivre l’histoire personnelle de Maud vous devez commence par la première enquête et de loin ma préférée Le collectionneur.

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *