Chroniques Littéraires, Contemporain, Humour, LittQc

Si j’avais un perroquet je l’appellerais Jean-Guy (Parce que coco c’est déjà pris)

Si j’avais un perroquet je l’appellerais Jean-Guy (Parce que coco c’est déjà pris) de Blandine Chabot
Publié aux Éditions au Carré en Mai 2017
Genre: Roman, sentimental, humour, Québecois
Pages: 269
La note CatCritick: 4/5 J’ai vraiment aimé

 

C’est dans un roman de Françoise Sagan emprunté à la bibliothèque que Catherine trouve un marque-page bien particulier : le nom d’un homme – Jean-Philippe – et son numéro de téléphone, suivi de l’invitation « Appelle quand tu veux ».

Célibataire mais aussi anéantie par sa dernière relation amoureuse, Catherine se lance dans un projet que son amie Margaux situe « à mi-chemin entre le plus fou des désespoirs et le plus admirable des espoirs ». Appeler ce Jean-Philippe.
Si j’avais un perroquet, je l’appellerais Jean-Guy (parce que Coco c’est déjà pris), c’est l’histoire d’une rencontre improbable, d’un chat nommé Luc, d’une collection de miroirs, d’une Bénédicte aux cheveux roux, d’une impératrice russe et d’une profonde aversion pour les chemises à manches courtes.

L’avis de Cat

Bon par où commencer avec ce roman? D’abord par la couverture, parce que je dois avouer que c’est ce qui m’a attiré en premier. Ensuite vient la quatrième de couverture. J’ai lu, roman, bibliothèque et célibataire… Il ne m’en fallait pas plus pour que je veuille absolument lire ce roman, en plus j’allais découvrir une nouvelle auteure.

Catherine (EH oui !!!!!!!!!!) l’héroïne aime la lecture et le thé… Tsé quand une auteure te décrit (à part le célibat bien sûr) dans les premières pages de son roman c’est tout le temps gage de succès! Elle découvre en lisant un roman de Françoise Sagan (roman que j’ai moi-même lu) un signet avec un nom et un numéro de téléphone. Le signet porte la mention  » Appelle quand tu veux ». Disons qu’elle hésite et que sa vie part de travers mais elle l’appelle sous les conseil d’une amie… Pensait-elle que Jean-Philippe l’attendait patiemment chez lui et que le signet lui était destiné à elle?

Je vais stopper net le descriptif, parce qu’il est trop délicieux de lire ce roman et de découvrir pas à pas la vie de Catherine. C’est une héroïne différente certes, mais avec son humour, parfois douteux et sa personnalité, Blandine Chabot nous a donné un personnage attachant on la voudrait (en tous les cas moi) comme meilleure amie. J’ai adoré qu’il y ait des embûches, que la vie du personnage ne soit pas rose bonbon, que tout ne lui arrive pas sur un plateau d’argent, comme dans la vraie vie quoi !!1

L’intrigue bien que simple dans son ensemble est juste trop D.É.L.I.C.I.E.U.C.E! !! J’ai ris, j’ai froncé les sourcils, j’ai réfléchi, j’ai encore ri et je me suis attaché x 1000 à Catherine. Je me suis imprégnée totalement de son histoire. L’auteure à une plume qui est difficile à qualifier, précise, mais un peu fofolle, sérieuse mais humoristique, vous voyez où je veux en venir?

Bref, le titre vous a accroché? La couverture vous a fait craquer? Lisez-le le récit est tout aussi sublime !!!!

Merci à

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *