Sauf

L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.

Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.

 

Sauf
Écrit par Hervé Commère
Publié chez Fleuve Éditions
Pages: 276
Note: 3/5

 

Mon avis

 

Je ressors de cette lecture quelque peu mitigée. Mitigée, parce que j’ai aimé la trame de fond et l’intrigue générale, mais j’ai moins aimé la vitesse à laquelle l’auteur nous livre son histoire. Tout va trop vite, les événements au lieu de nous arriver logiquement dans le temps nous sont un peu garrochés, et ce, un peu trop rapidement. Il aurait été avantageux pour nous lecteurs d’ajouter quelques pages et de nous donner une ligne de temps logique et ” vraisemblable “. 

Mat reconstitue le drame qui a tué ses parents il y a 40 ans. Un album photos reçu par une inconnue viendra troubler l’homme ainsi que ses convictions face à ce drame. Il mènera l’enquête, à peu près tout seul (un autre truc qui m’a chicoter) pour dénouer son histoire à lui. Démêler le vrai du faux. 

Les personnages sont bien, leur psychologie est bien façonnée, quoiqu’on ait pu aller encore plus loin, surtout avec Mat.

Que dire de plus, il se lit super bien, il n’y a pas vraiment de suspense à proprement parler, mais le roman reste tout de même assez addictif. On veut savoir autant que Mat qu’est qui s’est passé dans le manoir de ses parents il y a quarante ans et pourquoi tous semblent prendre le truc à la légère. Une plume peut-être pas tout à fait adaptée à un thriller parce qu’elle manque un peu de vigueur, mais elle reste agréable à lire. Ce roman serait excellent pour initier les gens au genre littéraire ou pour ceux qui comme moi veulent un thriller, mais sans trop se casser la tête, parfois ça fait du bien!!!

 

Je remercie Interforum Éditis Canada pour l’envoi du roman

 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

juin 5, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply