Re/Member

novembre 2, 2016

outliers-3

Au lycée d’Ôma, une terrible légende circule parmi les élèves : la Rouge-Sang, une fillette de onze ans couverte du sang de ses victimes, hanterait les couloirs après la fin des cours. Celui qui aurait le malheur de croiser la revenante devrait, pour lui échapper, quitter l’établissement sans se retourner…
Lorsqu’une lycéenne demande à Asuka de retrouver son corps, la jeune fille pense d’abord à une plaisanterie. Jusqu’à ce que minuit sonne et qu’elle se retrouve transportée, en compagnie de cinq de ses camarades, dans les corridors déserts de l’école. Pourchassés par la créature, les six amis se font littéralement massacrer… avant de se réveiller le matin suivant comme si rien ne s’était produit ! Prisonniers d’une boucle temporelle cauchemardesque, Asuka et ses compagnons comprennent vite que pour briser la malédiction, ils vont devoir retrouver les morceaux du cadavre d’une victime de la Rouge-Sang, cachés dans tout le lycée…
Une chasse au trésor macabre est lancée : bienvenue dans le cauchemar sans fin de la Rouge-Sang… Faites-vous peur avec le nouveau thriller phénomène venu du Japon !
Je voulais une lecture bien sanglante pour Halloween, et bien, j’ai été servie! Ce roman a d’abord été publié sous forme de Manga, ces petits romans japonais, puis ensuite édité en tant que roman par Les éditions Lumen. Il me tardait de découvrir la plume d’un auteur japonnais, Welzard, nom d’emprunt d’un auteur de ce pays à réussi sa mission de nous livrer un roman ou les rebondissements n’arrête jamais et où le sang gicle partout.
Vous connaissez la Rouge-Sang? Asuka et ses amis en connaissent seulement la légende, celle d’une fillette de 11 ans qui parcourt l’école à la fin des cours,couverte de sang. Ceux qui ont le malheur de croiser la Rouge-Sang doivent quitter le Lycée sans se retourner. Haruka elle ne l’a pas fait, elle demande donc à ses amis de retrouver son corps. Ils doivent arpenter l’école le soir pour retrouver le cadavre de leur amie. Mais tout ne se passe pas sans heurt. Le sang gicle, et ils devront revivre le même jour sans arrêt jusqu’à temps qu’il trouve Haruka.
Bien qu’au début j’ai eu du mal avec le nom Japonnais des personnages qui ne sont pas monnaie courante dans les romans que je lis habituellement, j’ai été agréablement surprise de la qualité de se roman et de l’angoisse qu’il nous provoque tout au long de notre lecture. Le roman est divisé en jours, le nombre qu’il faudra aux personnages principaux, pour arriver au bout de leur quête. La plume de l’auteur est crue, mais jamais trop. Oui il y a du sang, oui les scènes sont super bien décrites, mais jamais on ne tombe dans les clichés, bref ce n’est gore, juste un peu sanglant. Ce roman m’a donné le goût de me procurer mes premiers Mangas.
Bref, c’est le roman parfait pour vous faire passer une soirée d’angoisse.
More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *