Red Queen tome 1

avril 24, 2016



Auteur: Victoria Aveyard
Éditions: Le livre de poche (Hachette)
Parution: Mars 2016 en version poche
Pages: 444

Quatrième de couverture:
Mare Barrow, dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle s’avère détenir des pouvoirs magiques dont elle ignorait l’existence, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.

Mon avis:

Il y a de ces livres envers qui on a de grosses attentes et qui nous déçoivent un peu lors de notre lecture. C’est le cas de Red Queen tome 1 de Victoria Aveyard. J’en ai tellement entendu parler et tellement entendu de commentaire que ma lecture n’as pas été aussi plaisante qu’elle aurait dû! Non pas parce que le récit n’est pas bon en soi, j’ai quand même passé un bon moment lecture, mais bien parce que mes attentes étaient bien trop grande et qu’en le lisant il y avait beaucoup de similitude entre ce récit et un autre dystopie que j’ai lue cette année.

Dans ce tome, on retrouve Mare Barrow, une jeune fille issue de la partie pauvre de la société, une rouge. Vivant dans une ville menée par les Argents ( les riches) elle doit tout faire pour permettre à sa famille de tenir les flots. Lors d’une escapade, elle est amenée au Palai pour y être Servante. Mais Mare cache un secret qu’elle-même ne connait pas. Elle a des pouvoirs convoités par la famille royale. Elle est donc promise au prince et enfermée au Palai. Mais mare ce sent loin de sa famille et bien seule parmi ces Argents. Elle devra se sortir de cette situation et reconnaître qui sont ses réels amis et qui sont ses ennemis.

Comme je vous l’ai dit plus haut, mes attentes envers ce livre étaient trop hautes pour ce que le roman m’a apporté. J’aurais aimé un concept original, différent de tous les autres dystopies. J’ai donc dû passer outre pour apprécier ce récit. Ma lecture en a été plus agréable dépasser la première moitie du livre et ensuite s’en ai suivi un marathon pour me rendre jusqu’à la fin. Comme quoi parfois il faut passer par dessus quelques petites choses qu’on aime moins pour finalement apprécier notre lecture.
L’histoire en générale est bien, mais sans trop de surprises malheureusement, mais je lirai le tome 2 quand même, car l’histoire de Mare m’intrigue et je veux connaitre la suite. Un personnage fort, une femme de tête. 





Merci à Hachette Canada pour l’envoi.





More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *