Red Light tome 2 Frères d’infortune

septembre 25, 2017

Près de deux ans après les événements d’Adieu, Mignonne, Eugène Duchamp dépoussière à nouveau son costume de détective privé. Cette fois, il part à la recherche d’une adolescente de bonne famille, disparue alors qu’elle était venue faire la noce dans les quartiers chauds de Montréal. Des tripots du Red Light aux clubs noirs de la Petite-Bourgogne, Duchamp suit la piste d’un dangereux proxénète, accompagné bien malgré lui dans son enquête par la sœur de la disparue, une séduisante pimbêche. Pour ne rien arranger, un ancien collègue policier qu’il avait contribué à faire mettre derrière les barreaux vient d’être libéré.

 

L’avis de Cat

 

Nous voilà donc dans la deuxième aventure d’Eugène Duchamp, encore dans le Montréal d’autrefois. On le retrouve exactement deux ans exactement après les événements du tome 1 Adieu Mignonne ! (Mon avis ici : http://www.catcritick.com/red-light-adieu-mignonne/) Ici, le détective est prise avec une enquête de disparition de jeune fille ” de bonne famille” ! Mais de cette enquête-là Eugène n’en veut pas, mais avec la persuasion de l’oncle de la disparue, un médecin avec une grande réputation, Duchamp essaiera tant bien que mal de retrouver la jeune fille. Mais où peut, elle être ? Lui et la sœur de la disparue, traverseront la vielle à la recherche de celle qui est partie sans laisser de traces ! Les endroits sont nombreux et pas toujours respectables ! Le détective se retrouvera dans les pattes de grands criminels qui n’apprécient pas toujours qu’il fouine dans leurs affaires. Pour venir brouiller le tout encore plus, son ancien collègue police, refait surface après sa sortie de prison… Il a Eugène dans sa mire!

Tout d’abord, je dois vous dire que même si ce roman est le deuxième tome d’une série, il peut être très bien lu même si vous n’avez pas lu le premier. On s’y retrouve facilement et les retours en arrière ne sont pas trop nombreux. J’ai eu le bonheur de retrouver Eugène Duchamp, un détective avec sa manière bien à lui (et pas toujours honnête) d’enquêter ! Disons que les bonnes manières et les principes de la politesse, il s’en fiche pas mal ! Mais cette attitude ajoute un plus à ses enquêtes. Les descriptions des lieux, la connaissance et la recherche derrière ce que devait ressembler Montréal dans les années du Red light font de ce roman, un roman très complet. Dès les premières pages on sent très bien l’atmosphère que l’auteur a voulu donner à sa série. C’est lourd, c’est noir et c’est très prenant ! 

Un petit bémol à ce tome-ci par contre, j’ai trouvé que les histoires personnelles d’Eugène prenaient plus de place que l’intrigue principale ! Je sais ça nous a servi à mieux comprendre, mais parfois j’avais de la difficulté à bien saisir ou l’auteur voulait m’amener! Ceci dit, c’est un excellent polar, différent de par son univers et son personnage principal. De par son époque les crimes y sont très différents aussi et c’est ce que j’apprécie le plus des romans de Marie-Ève Bourassa! 

Un peu avec le même modus operandi que dans son précédent roman, l’auteur dénoue son intrigue peu à peu. Comme je vous le disais, la vie personnelle d’Eugène prend beaucoup de place, mais quand on pense être rendu ailleurs, l’auteur nous sème des brides d’indices, qui nous ramène à l’enquête principale. 

En conclusion, l’auteur a réussi à me surprendre encore. Son univers, son personnage principal différent et ses enquêtes à la fois réaliste et addictives, Marie-Ève Bourassa nous livre un deuxième roman à la hauteur de mes attentes.

 

Red Light tome 2 Frères d’infortune écrit par Marie-Ève Bourassa
Publié chez VLB Éditeur en octobre 2016
Genre: polar, LittQc

Pages: 376
La note CatCritick 3/5 Un bon moment lecture

 

Merci à 

 

 

 

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *