Ne pars pas sans moi

mai 16, 2016

Lors d’une promenade en forêt, Rachel laisse Ben, son fils de 8 ans, marcher quelques mètres devant elle. Soudain, il disparaît. Alors qu’une chasse à l’homme est lancée pour retrouver le jeune garçon, Rachel est en proie au déchaînement de l’opinion publique qui la croit coupable. Rongée par l’attente et le doute, elle suit son instinct de mère et décide de mener sa propre enquête.


C’est la couverture et le synopsis qui ont d’abord attiré mon attention, comme j’adore les polars/thrillers avec un soupçon de psychologie, j’aillais être servie. Mais les longueurs dans le texte et certains éléments sont venus mettre une ombre sur mon moment de lecture.

Tous ceux qui comme moi sommes parents, ne peuvent même pas s’imaginer qu’est que ça doit être de vivre l’enlèvement de son enfant presque sous son nez. L’attente et le doute, ne pas savoir s’il est vivant ou non. C’est ce que vit Rachel dans ce polar aux allures d’un thriller psychologique. Mais pour en rajouter une couche Rachel vivera le rejet de la société, le jugement de ses pairs qui la condamneront vite du crime. Doit-elle attendre patiemment chez elle que l’enquête se dénoue ou bien se relevé les manches et enquêter elle-même?

Ce livre aurait été sans contre dit un coup de coeur si ce n’avait été des longueurs et du temps que met l’auteur a rendre ce roman addictif. J’ai commencé à tourner les pages à une vitesse folle à plus de la moitié du récit. Avant cela, on dirait que tout les chapitres se ressemble, c’est redondant. Mais quand l’événement déclencheur se met en branle, le récit devient un feu roulant d’action, un thriller électrisant comme le dit la bannière sur le livre.

Ceci dit, pour un premier roman, l’auteur n’y va pas de main morte avec nos émotions, elles y sont palpables, d’y ajouter la dimension web, et tout le ravage que cela peut causer, quand les propos y sont mal interprétés m’ont aussi beaucoup plu. Bref, j’ai été un peu décu, mais pour ce qu’a représenté la deuxième partie, ce livre vaut le détour!














More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *