L’été dernier à Syracuse

juillet 17, 2017

Ils sont beaux, riches, américains. Ils ont décidé de partir ensemble découvrir Rome, puis Syracuse. Michael est écrivain, ancien lauréat du prix Pulitzer. Sa femme Lizzie est une journaliste en perte de vitesse. Finn est restaurateur et Taylor, son épouse, se dévoue entièrement à l’éducation de leur fille unique, Snow, une enfant énigmatique qui fait aussi partie du voyage. Tout est en place pour qu’ils passent des vacances de rêve dans des sites enchanteurs.

Mais chacun arrive avec ses secrets, ses mensonges, ses non-dits, ses désirs inassouvis. Et petit à petit, dans les ruelles de la Sicile baroque, se noue une histoire vénéneuse, où les personnages avancent à la fois masqués et aveugles.

 

L’avis de Cat

Un roman à quatre voix, rempli de “suspense”, de trahison et des personnages douteux ! Tout d’abord, je tiens à dire que j’ai tout de même apprécié ma lecture, mais le rythme de l’intrigue et le caractère des personnages ont fait que je n’ai pas pu l’apprécier comme je l’aurais pensé au départ.

Deux couples, en apparence “amis” qui décident de partir en vacances ensemble en Italie. Présenté comme ça, vous me direz que ce roman semble bien banal ! Mais Ô que non, ce roman n’a rien de banal, en fait ce roman n’a rien de jovial non plus ! Lizzie et Michael forment un couple d’écrivains, ils n’ont pas d’enfant et semblent mener une vie tranquille et sans embrouilles. Mais, Lizzie rêve à un autre homme et Michael lui, rêve de la quitter. Finn et Taylor sont une famille reconstituée, ancien petit ami de d’un été de Lizzie, il partage sa vie avec Taylor une femme qui prend tout en charge, Finn se laisser vivre et porter par la vague. Il y a aussi Snow, la fille de Taylor, mais je vous en reparle plus tard ! Donc ces deux couples, pas assortis du tout partent en vacances.

Mais comme vous vous en doutez sûrement leurs vacances ne se passeront pas comme ils l’avaient prévu et les anciens secrets et le ressentiment seront de tous les instants. Au tout début, on ne comprend pas tout à fait l’impact qu’ont les personnages les uns sur les autres, mais dès le voyage débuté, on comprend assez vite !

Et il y a Snow, la fille de Taylor, une enfant perturbée, limite pas saine mentalement en tous les cas en apparence qui malgré ce que j’en pensais au départ jouera un rôle magistral dans le roman. C’est donc sous le soleil de l’Italie que les personnages oscilleront entre leur mensonge, leurs secrets et leur vie de couple. Il a été difficile de la cerner complétement, parce que son personnage sort tellement des sentiers battus pour son âge qu’on en vient à se dire si elle est tout à fait « là » Ce pauvre enfant entouré d’adultes tordus !

Bon résumé ainsi, ce roman avait tout pour me plaire, ce n’est pas une romance proprement dites et on ajoute du suspense, mais la lenteur du récit et de l’intrigue ont fait couler le bateau assez vite merci ! Par chance, malgré les longueurs, l’auteure nous tient en haleine assez longtemps pour nous permettre de tenir jusqu’à la fin. Mais ce qui m’a le plus dérangé, ce sont les personnages. Ils sont antipathiques, pas joviaux de tout, limite même déplaisants. J’ai compris qu’il y avait de nombreux secrets entre eux, mais tout de même ils ne sont pas attachant du tout ! Le genre de personnage que tu ne veux pas comme ami, ou qui te donne envie de les gifler, vous voyez le genre?

Mais bon somme toute, avec la qualité de la plume de l’auteur qui sauve la mise, j’ai tout de même pu apprécier le roman et l’histoire. Disons qu’autrement fait, il aurait été sûrement un coup de cœur, parce qu’habituellement, j’adore ce genre d’histoires tordues, mais l’auteur a rendu ses personnages trop méchants entre eux pour que j’apprécie à fond ! Le point ultra positif, la tension palpable entre les protagonistes principaux, je vous jure, c’est tellement intense qu’on le sent littéralement en dedans de soi durant la lecture !

En conclusion, un roman sans prise de tête à lire l’été, sur le bord de la piscine entouré de soleil et de ciel bleu. Ça vous permettra de vous mettre en mode vacances.

 

L’été dernier à Syracuse de Delia Ephron
Publié chez Les Éditions Michel Lafon en Juin 2017
Genre: Vacances, secrets, suspense
Pages: 347
La note CatCritick 3/5 Un bon moment lecture

Merci à

 

 

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *