Les steppes de Gengis Khan

septembre 9, 2016

Joséphine Watson-Finn, archéologue montréalaise intrépide, est envoyée en mission en Mongolie par l’Unesco. À peine arrive-t-elle dans la capitale du pays, Oulan-Bator, qu’une série d’événements insolites éveillent sa curiosité : des corps d’adolescents retrouvés atrocement mutilés, une ONG aux activités suspectes, des démonstrations nocturnes de pratiques chamaniques effrayantes, sans compter l’étrange mal qui l’envahit et qui la dévore de l’intérieur. Dans les steppes à perte de vue où galopaient l’illustre empereur Gengis Khan et son armée, cette aventure teintée d’une atmosphère sombre et inquiétante sur fond de bouddhisme et de chamanisme n’épargnera ni Joséphine ni ceux qui l’accompagnent. Au péril de sa propre vie, elle déploiera autant de courage que d’acharnement dans sa lutte pour détruire l’empire funeste érigé par Leonard Irons, son ancien amant maudit. Parviendra-t-elle à ses fins ? Dans ce jeu du chat et de la souris, lequel attrapera l’autre ?

Un
thriller à saveur historique ça vous dit? Alors, le roman Les steppes de Gengis
Khan est pour vous. Je dois par contre vous avertir d’une chose que je ne savais
pas en commençant ma lecture, c’est le tome 2 d’une série avec l’héroïne
 Joséphine Watson-Finn. Bien que la lecture du tome 1 n’est pas nécessaire à la
compréhension du tome 2, les références y sont nombreuses, mais comme je vous le
dis ça n’entrave pas trop notre lecture.
On
va se l’avouer, c’est le côté thriller du roman qui m’a d’abord interpellée.
L’auteur y garde un certain suspense tout au long du récit ce qui  nous permet
de rester accrochés. Par contre pour ma part le côté historique est venu
alourdir le récit. Bien sûr c’était nécessaire pour bien comprendre l’univers
dans lequel Joséphine se retrouve, mais je l’ai trouvé trop présent, quelques
fois je me suis transportée dans un de mes cours d’histoire du Cegep. Disons le
ça à légèrement ralenti mon rythme de lecture, j’ai dû le déposer quelques jours
pour lire autre chose de plus léger et y revenir pour mieux l’apprécier.
Soit
dit en passant, la plume de l’auteur est exquise, on aurait dit que tous les
mots ont été choisis un à un, c’est poétique. J’ai aussi bien aimé son héroïne,
j’adore ce type de personnage un peu torturé, passionné par son travail. Les
personnages secondaires sont tous importants d’une certaine façon ce qui nous
offre un récit complet. L’intrigue quant à elle, est menée de main de maître,
les informations nous arrivent peu à peu ce qui nous permet de nous échafauder
notre propre théorie.
Bref,
malgré quelques accros, j’ai apprécié ce roman et j’ai aussi acheté le tome 1
qui me permettra de mieux comprendre l’univers de l’auteur.
More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *