Le temps de lire?! Quelle bonne blague!!!!

mai 11, 2017

 

J’ai décidé de vous faire ça « soft ». Doux. Parce que peut-être que certains me connaissent, mais assurément, d’autres ne me connaissent pas. Fait que pour ne pas trop vous déboussoler avec mes grandes (mais plus souvent petites) aventures de maman, j’ai décidé de d’abord vous parler de ma relation avec la lecture depuis que M. Louis est entré dans ma vie.

Un p’tit topo rapido presto avant de commencer :

* M.Louis = Mon fils de 15 mois. Ma vie, mon amour, mon âme. Né prématurément à 33 semaines, il nous a donné des sueurs froides, mais aujourd’hui je vous confirme qu’il nous fait juste suer, des fois, pas tout le temps. Plein d’énergie, plein de vie, c’est impossible de lui faire écouter la PatPatrouille plus que 2 minutes en ligne et ses meilleurs potes sont Alphonse la Girafe, Moumou le Mouton et Violette la Poupée.

* Super chum-papa = Mon conjoint et le père de mon fils. Ma vie, mon amour, mon âme. C’était « juste » super-chum lorsque j’étais alitée pendant ma grossesse, mais c’est devenu super chum-papa à l’instant même où M. Louis s’est pointé le bout du nez. Grand amoureux de pose de tablettes et homme minutieux à l’excès, il se promène souvent en bobette dans la maison, mais je le trouve si beau (quand même).

* Moi = Moi. Maman dans la mi-vingtaine, mais aussi conjointe, sœur, amie, fille, femme. J’aime un peu trop le café et le thé, j’essaie de faire des repas sains et équilibrés, je fais semblant que je suis en shape et étrangement, j’sais jamais quoi mettre même si j’achète beaucoup trop de vêtements.

Ensemble, on vit dans la maison du bonheur. On est parfois écoeuré, souvent cernés, mais on s’chicane jamais pis on s’aime tout le temps.

Bon, vous savez maintenant tout de moi, nous n’avons plus aucun secret! Nous pouvons maintenant passer aux choses sérieuses : la lecture quand tu deviens une maman.

J’ai toujours aimé lire. J’étais toute petite et j’adorais déjà la lecture. J’avais donc hâte d’apprendre à lire! Dès que j’ai su déchiffrer l’alphabet et mettre des sons sur le ramassis de lettres que j’avais sous les yeux, j’ai commencé à lire la collection de Disney puis je me suis clanchée à peu près la totalité des séries de la Courte Échelle. À la fin de mon primaire, j’avais lu Maria Chapdelaine, Le Comte de Monte Cristo, Les Hauts de Hurlevent, Le Chemin Kénogami, Les Filles de Caleb et plusieurs autres « vrais romans d’adultes ». Pendant mon adolescence, il y avait toujours un livre sur ma table de chevet ainsi que dans ma sacoche (ça tombe bien; je suis connue pour avoir des sacs à main IMMENSES). J’ai dévoré les Harry Potter, tous les livres de Mary Higgins Clark, Les

Chevaliers d’Émeraude… Mon Cégep a été parsemé de Chick Lits, de Harlan Coben et de Michel David.

À l’Université, pendant mon BAC en histoire, j’ai frappé le premier « mur » littéraire de ma vie : j’avais tellement de travaux et de recherches à faire que mes lectures étaient entièrement constituées de monographies historiques, de revues scientifiques et d’historiographie. Ça m’a permis de découvrir des auteurs exceptionnels dans le monde de l’Histoire (celle avec un grand « H ») et je me suis imprégnée de l’intelligence de Marc Bloch, d’Umberto Eco, de Jacques LeGoff et de tous les autres. Quand j’ai fini mon BAC, j’étais contente; j’allais ENFIN avoir le temps de faire des lectures pour me divertir! Enjoy!

Pis je suis tombée enceinte.

Pis lire est devenu une quête sans fin, un objectif de fou.

Sans joke.

Avec ma maternité, j’ai clairement frappé le deuxième « mur » littéraire de ma vie. Pis si le premier a duré le temps d’un BAC, celui-ci est d’une durée absolument indéterminée (mais il semblerait que j’en ai au moins pour 20 ans. Minimum)

Sérieux, s’il y a deux affaires dans la vie qui ne « fitent » pas ensemble, c’est ben la maternité pis la lecture. Parce qu’avec le travail, la bouffe, la vaisselle, le ménage, le lavage, le ramassage, le bain, le biberon, l’histoire, le mouche-bébé pis toute pis toute pis toute, mettons que le temps libre qu’il me reste, j’ai l’goût de l’utiliser pour prendre ma douche, faire pipi, me brosser les dents et faire l’amour (des fois). Parfois, j’ai VRAIMENT de la volonté et en me couchant, je me dis que je vais lire quelques minutes tsé. Dans c’temps-là, au bout de 28 secondes et demi, je dors pis ça finit là.

J’essaie de me trouver des façons de faire, des p’tits trucs (qui ne fonctionnent jamais, en passant) pour me voler quelques minutes de lecture par jour, parce qu’un moment donné, quand ça fait 4 mois que je suis en train de lire la série Crossfire, j’ai le goût de passer à autre chose. Fait que les soirs de semaine, quand je suis une super-mom-extra-productive-oh-yeah et que je réussis à faire tout mon train-train du soir avant 22hrs, je m’installe sur le divan avec ma liseuse, pleine de bonheur à l’idée de retrouver mes personnages préf’. Pis là, immanquablement, super chum-papa me dit « Bon, j’vais au lit » et l’idée de sommeil s’insinue à moi… pis je choke le moment lecture au profit des bras de Morphée. Râté.

Sinon, des fois, je me dis que je pourrais faire une pierre deux coups, genre prendre mon bain en lisant. Non mais qu’est-ce qui est plus parfait qu’un bain bouillant, un p’tit coussin pour la tête et un livre? Rien. EEEEEEEErien pentoute! Toute heureuse, je

prépare tout mon set-up pour ma séance d’hydrothérapie littéraire (oui oui, vous avez le droit d’appeler ça comme ça vous aussi) et je m’installe dans le bain avec un soupir d’extase… Pis au bout de 15 minutes gros max, soit je me rappelle que j’ai une brassée de pas encore pliée dans le sécheuse, soit je me souviens que le lave-vaisselle est à vider, soit mon retard de 238 épisodes de ma série préf’ me revient tête ou encore super chum-papa me demande si j’suis morte parce que lui aussi il aimerait ben ça aller prendre sa douche. Rerâté.

Je me rabats donc sur la fin de semaine. Deux jours de congé, PLEIN de temps pour lire effouarée su’l divan avec un verre de thé glacé. Yesssssss! L’après-midi, quand je couche Louis, je me dépêche de faire tout ce que j’ai à faire comme mettons mettre le linge sale dans la laveuse, faire la p’tite vaisselle qui traîne, payer la carte de crédit et ramasser les innombrables traîneries qu’engendre un garçonnet de 15 mois puis ensuite, je coure chercher ma liseuse et je m’installe. Pis là. C’est sûr à 99,99999999999999999% que Louis choisit CE moment pour terminer sa sieste. Ce f*cking moment où il sent que j’aurais peut-être la chance d’avoir un minimum de temps pour lire et qu’il se dit que NO WAY, ça n’arrivera pas! Et lire quand Louis est réveillé et joue au salon… HAHAHAHAHAHAHAHA! Rererâté.

C’pas mêlant, quand je finis par finir par finir (au prix d’incommensurables efforts) à me voler plus de 15 minutes de lecture en ligne, j’tellement énervée que je prends mon set-up en photo pis je le publie sur Instagram avec un beau filtre (genre le Valencia) juste pour faire semblant que je maîtrise parfaitement mon horaire!

Fait que j’sais pas pour vous, mais actuellement, j’ai une liste de 8 pages de romans « à lire ». J’suis su’l bord de m’établir des plages horaire définies pour avoir le temps de lire, genre écrire « Moment lecture » dans mon agenda, entre une séance de Pilates et un coup d’aspirateur. Je me console en me disant que d’ici mes 40 ans, la série Crossfire devrait être chose du passé (entoucas, je l’espère parce que Gideon Cross qui est si beau, si parfait, si « noir danger », si impétueux, si bon au lit, si TOUT’ c’est beau, j’ai compris). Je suis ben ben ben contente de collaborer au blog de CatCritick! Quitte à ne pas avoir le temps de lire, je vais au moins côtoyer (et envier x1000) des personnes hyper chanceuses qui enfilent les romans les uns après les autres et qui sait, peut-être rajouter une 9e page à ma To Do List de lectures 😉

Jessica Le Carnet d’une maman etc.

More about CatCritick

1 Comment
    1. Ça reviendra plus vite que tu pense. C’était pareil pour moi avec loulou qui refusait obstinément de faire ses siestes ailleurs que dans mes bras (et ce pour sa première année de vie). J’arrivais un peu à lire sur ma liseuse (juste besoin d’une main feke c’est ben pratique lol) mais comme toi j’avançais à pas de tortue dans mes livres. Loulou a maintenant 3 ans et demi et depuis qu’il a dépassé le terrible two, j’arrive à créer des petits moments “chacun relax dans son coin”. Loulou joue seul un peu et je lis un peu. (Pas à longueur de journée non plus, mais de temps en temps ^^). Mais je l’avoue, desfois le linge reste dans la sécheuse trop longtemps. ;p

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *