Le spectre du lac

mars 27, 2016

Auteur: Hervé Desbois
Éditions: Éditions De Mortagne
Parution: Février 2016
Pages: 384
Quatrième de couverture:








Leur voyage de fin d’année scolaire s’annonçait si bien…

La semaine dans un centre de plein air va pourtant tourner au cauchemar pour Mégane et son meilleur ami, Nicolas. Depuis qu’elle a douze ans, l’adolescente est hantée par des visions sur lesquelles elle n’a aucun pouvoir, des événements du passé plutôt horribles.

Bien qu’elle souhaite profiter des activités du camp comme tous les autres élèves de sa classe, Mégane est assaillie par des rêves terrifiants qui deviennent de plus en plus réels. Aurait-elle réveillé un esprit qui dormait là depuis longtemps ? Un spectre semble bel et bien l’avoir choisie, elle, pour étancher sa soif de vengeance.

Avec l’aide de Nicolas, elle devra tenter de résoudre le mystère entourant la présence de ce fantôme… et la mort suspecte d’un habitant du village.




Mon avis:

Tout d’abord, ce roman m’a attiré par sa couverture, il est magnifique pas
qu’à l’extérieur, il l’est aussi à l’intérieur, chaque début de chapitre est
affublé d’arbre et de lune, tout pour se mettre dans l’ambiance! Ensuite le
synopsis, j’adore les histoires d’esprits, et disons le, ont en voit très peu
que ce soit dans la littérature adulte ou jeunesse ce créneau est très peu
exploité, malheureusement! En plus, toute l’action se déroule au Québec! Une
Combinaison gagnante!

Un voyage de fin d’année qui se devait pour les deux amis Mégane et Nicolas,
tout ce qu’il y a de plus normal. Un séjour dans un camp avec plein d’Activités
extérieures. Or Mégane n’est pas une jeune fille normale! Elle a des visions du
passé assez troublantes. À leur arrivée au camp, les incidents se bousculent et
Mégane et Nicolas se retrouveront dans une situation ou ils devront résoudre les
mystères de cet endroit.

Ce livre est destiné aux jeunes, je ne suis donc pas du tout dans le public
cible, mais jamais dans ma lecture ça s’est ressenti. L’histoire est plausible,
les personnages ne tombent pas dans les clichés habituels et j’ai pu aisément me
mettre dans la peau de Mégane. Bien que pas trop terrifiante, en tout les cas
pour moi, l’histoire a ce je ne sais quoi qui fait que le livre ce lit tout
seul!

Merci aux Éditions de Mortagne pour l’envoi


More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *