Le sang des dieux et des rois

mai 25, 2016

 16 ans, Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais se trouve irrésistiblement attiré par une nouvelle venue…
Katerina doit naviguer les eaux troubles des intrigues de cour tout en taisant sa mission secrète : tuer la reine. Mais c’est sans compter sur son premier amour…
Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina, même si cela signifie se mesurer à Hephaestion, tueur sous la protection d’Alexandre.
Et, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre sans l’avoir rencontré, désire changer sa destinée en partant en quête des légendaires et mortels Mangeurs d’Esprit.

Les romans historiques ou bien fantastiques j’en lit très peu, j’ai voulu confirmer ou infirmer mon intérêt pour ce genre avec ce roman de Eleanor Herman. Et bien je suis encore mitigée face à ce genre de lecture. Non pas parce que le récit n’est pas bon ou que la plume de l’auteur n’est pas sublime, seulement que ce genre de récit à la base est très lourd d’informations, de personnages et parfois ça rend ma lecture moins fluide. 
Dans ce roman on suit principalement Alexandre qui est prétendu pour être le prochain roi de Macédoine. Bien sûr cette histoire et ou elle nous mènent ne se fait pas sans des personnages secondaires qui viennent prendre une place importante sur le tableau du récit. Kat qui s’est donné pour mission de tuer la reine Olympias la mère d’Alexandre. Jacob, l’ami d’enfance de Kat et prétendant qui se rend au tournoi de sang. Zofia, qui promise a Alexandre essais de trouver un moyen de s’en sauver. Bien d’autres personnages viendront aussi se greffer à l’histoire. Tout ça sur un fond de guerre, de dieux et de rois.
Au début je dois l’avouer ma lecture a été ardu, beaucoup de personnages, de lieux d’histoires différentes, fallait rester attentive à chaque détail pour ne pas en laisser filer un. Puis tranquillement les histoires s’entremêlent, les personnages se rencontres, de vieilles histoires surgissent et de vieux secrets aussi. Je me dois de garder un peu de suspense et de mystère sinon à quoi bon le lire me direz-vous!
Eleanor Herman a joué ses cartes avec ce roman jeune adulte avec un fond d’histoire et de fantastique, réussir a rejoindre les jeunes tout en leur enseignant subtilement quelques notions d’histoire, j’ai trouvé ça fantastique. Bien que ce ne soit pas un coup de cœur, l’histoire a su me garder attentive à ma lecture jusqu’à la toute fin. Je me ferai un plaisir de lire le prochain tome à sa sortie.

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *