Le journal secret d’Alice Aubry 2

Dans ce deuxième volume du Journal secret d’Alice Aubry, il est question du voyage à Ottawa chez le père de Marie-Ève, du décès du doux pacha de chat d’Alice et du deuil douloureux qu’elle vivra…
Dans un registre plus léger, ce sont les dernières semaines d’école en 5e année pour Alice et ses amis, et leur enseignant, monsieur Gauthier, leur réserve une belle surprise.
Et pour finir l’année en beauté, Alice et Karim vivent un vrai coup de foudre pendant la leçon sur le Big Bang…

 

Le journal secret d’Alice Aubry 2
Écrit par Sylvie Louis et illustré par Blanche Louis-Michaud
Publié chez Dominique et Cie
Pages: 509
Note de Félix: 5/5

 

L’avis de Félix 10 ans

 

J’avais hâte de lire la suite des aventures d’Alice parce que j’avais vraiment aimé le premier tome. Alice vit encore beaucoup de choses dans sa vie. Des choses le fun et des choses tristes. Le voyage à Ottawa avait l’air le fun, Alice a toujours beaucoup de plaisir avec Marie-Ève. J’ai eu peur que le père de Marie-Ève ne les retrouve pas au début. Bien sûr, elle retrouve son ennemie Gigi Foster et à son retour à l’école. Je me suis souvent dit que son école avait l’air vraiment plus cool que la mienne. 

Mais j’ai été triste aussi en lisant ce tome. Alice perd son chat, moi, j’en ai trois et j’ai eu de la peine en passant les perdre aussi un jour. Alice aura beaucoup de peine. J’aime beaucoup Alice, elle est débrouillarde et arrive toujours à se sortir bien des situations qui lui arrivent. Même si Gigi et Pétula lui font souvent la vie dure. 

Ce que j’aime le plus dans la série du journal d’Alice, c’est que c’est le personnage lui-même qui raconte son histoire, je trouve que ça fait plus vrai. Je dirais que ce roman s’adresse autant aux filles qu’aux garçons. 

 

L’avis de Cat

Que dire de cette série. Je suis tellement contente que mon fils l’apprécie. Non seulement, c’est ultra bien fait et vraiment bien écrit, mais même en tant qu’adulte on y trouve notre compte. En tant une maman, ça me fait me mettre dans les souliers de mes enfants et me fait revivre aussi quelques souvenirs lointains de ma propre jeunesse. L’ajout de petites BD, le changement de police d’écriture, le fait que l’histoire soit totalement réaliste et non pas tirée par cheveux font que cette série plaît aux jeunes puisqu’ils peuvent s’identifier aux différents personnages. 

Bien sûr, mon grand aurait aimé vivre autant de trucs cool qu’Alice, mais bon, même en étant un garçon, il est pas mal au même stade d’évolution qu’Alice et c’était plaisant de l’entendre argumenter sur ce que la jeune fille vivait. De mon côté, j’ai bien aimé qu’on aborde le deuil. Perdre une personne ou un animal de compagnie ce n’est jamais facile pour personne et pouvoir l’intégré d’une aussi jolie et réaliste façon aux jeunes, c’est vraiment super. Félix a pris conscience que les gens et les animaux qu’on aime ne sont pas éternels et on a eu une belle discussion sur les émotions qu’il a vécu lors de sa lecture de ce passage. 

Comme lui, je pense, je me suis laissé charmé par cette jeune fille et sa famille. Rien de parfait, rien de trop extravagant juste une belle histoire ! 

Merci à 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

avril 24, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply