Chroniques Littéraires, Polar/thriller

Le cas Noah Zimmerman

Janie est célibataire depuis des années, alors rien de surprenant à ce qu’elle décide de garder le bébé conçu avec un parfait inconnu sur une plage en vacances. Quatre ans plus tard, élever seule le petit Noah est cependant une épreuve : cauchemars à répétition et troublantes références à des scènes de violence perturbent terriblement le garçonnet. Quand Janie le couche le soir, il réclame sa vraie maman et demande à rentrer chez lui…
Aucun médecin n’ est capable de diagnostiquer ce mal, alors quand Janie découvre l’existence d’un certain docteur Anderson, psychiatre ayant consacré de nombreuses années de recherche à la réincarnation, elle tente sa chance auprès de lui. Elle ignore cependant qu’Anderson est atteint d’une maladie rare et qu’il est sur la sellette. Pour le docteur, le cas Noah Zimmerman est une aubaine : l’occasion de briller enfin aux yeux de tous s’il parvient à prouver que la réincarnation existe. Mais d’où viendrait alors cet esprit qui habite Noah ?

Dans ma quête de lecture plus adulte, Hachette Canada m’a proposé Le cas Noah Zimmerman, un thriller psychologique, j’étais servie! En le débutant, je n’étais pas certaine, ça avait l’air d’un roman à l’eau de rose plus qu’un thriller psychologique, mais dès que Noah le petit garçon est arrivé en scène, tout s’est mis en branle. Même si ça n’a pas été le coup de cœur escompté, ce roman traite d’un sujet délicat, est-ce que nos enfants nous appartiennent vraiment??
Jannie vieillit et elle le sait, célibataire elle décide de se payer une semaine de vacances pour décrocher. Elle rencontre un homme avec qui elle passe une nuit… 9 mois plus tard naît Noah. Même si elle est monoparentale, elle décide de garder Noah. Mais Noah est différent est pas toujours évident, chaque soir il réclame sa vraie maman et veut retourner chez lui. Jannie mettra tout en oeuvre pour trouver de quoi souffre son petit garçon, pourquoi est-il autant dérangé. Elle trouvera sur sa route le psychiatre Jerry Anderson. C’est là que la vie de Jannie et Noah sera changée à jamais. 
Je dois avouer que ce roman, même s’il se veut complètement fictif, m’a remuée. Étant maman entendre le fait que nos enfants ne nous appartiennent peut être pas tout è fait m’as fait me questionner, j’ai même fait quelques recherches sur le net, pour approfondir le sujet de ce roman. Non je ne vous le dévoilerai pas, ça serait comme vous donner l’essence même du roman. L’auteur même son roman d’une belle façon, Jannie m’a émue plusieurs fois, on ressent bien sa souffrance et les épreuves qu’elle surmonte. Un thriller psychologique sans action, mais qui nous est impossible de lâcher, de plus il est parsemé d’extrait d’un essai qu’un psychiatre américain à écrit, essais qui si je le trouve ce retrouvera sur ma table de chevet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *