L’autre reflet

octobre 23, 2017

Il s’appelle Michaël Walec et il rêve de publier un roman noir – un bon, un vrai ! Alors depuis trois ans, le soir, après avoir donné ses cours de français aux détenues de l’Établissement Joliette pour femmes, il bûche sur son manuscrit. Et quand il visite les Salons du livre, il se dit que, un jour, lui aussi fera partie de la grande famille des écrivains.
Mais depuis quelque temps, alors qu’il s’acharne à réécrire les scènes pivots de l’intrigue, force lui est d’admettre que, malgré son indéniable talent littéraire, il n’arrive pas à insuffler à son manuscrit ce « petit quelque chose » qui en ferait un bon, un vrai, un excellent roman noir. 
Or, ce petit quelque chose, Michaël le découvre un jour dans une nouvelle « très mal écrite » d’une de ses étudiantes, Wanda Moreau, qui y relate l’assassinat pour lequel elle a été condamnée. Une étrange relation s’installe aussitôt entre la meurtrière, avide des conseils littéraires de son professeur, et l’apprenti-écrivain, fasciné par cette femme qui a connu la vraie noirceur. Pourtant, quand Michaël réussit à insuffler l’élan qui manquait à son roman grâce à Wanda, il ne lui en dit rien. Car, après tout, elle n’est pour lui qu’une source d’inspiration…

 

L’avis de Julie

J’étais en retard pour cette lecture qui est déjà sortie depuis un bon moment, en novembre 2016 pour être exact. Avant j’achetais les livres de Patrick Senécal dès leur sortie ou pas très longtemps après, mais depuis que je suis blogueuse, ma liste d’achats et d’envie a seulement allongé puisque je priorisais toujours les réceptions! Alors quand j’ai eu la possibilité de lire ce roman, j’ai vraiment sauté sur l’occasion!

Dès le départ j’ai tout de suite aimé le concept du livre alors ça partait vraiment en force ! On tombe dans l’univers d’un apprenti écrivain de roman noir qui travaille dans une prison pour femmes. Tout de suite je sentais que ce serait intéressant et il faut dire que je n’ai pas été déçue. Mikael fait la rencontre de Wanda, emprisonné pour meurtre, qui deviendra rapidement une source d’inspiration pour lui, mais d’une façon assez particulière. On plonge littéralement dans le thème de l’inspiration littéraire pour les thrillers et je dois avouer que je m’étais toujours demandé comment les auteurs pouvaient d’écrire les émotions et sensations de meurtrier aussi bien, sans jamais avoir tué personne tsé! Je peux vous dire que j’espère que ce n’est pas comme son protagoniste, mais je vous laisse découvrir pourquoi…

Une des choses que j’ai le plus aimées du roman, c’est à quel point la fiction est proche de la réalité! Pas concernant l’horreur rassurez-vous, mais bien concernant le milieu littéraire au Québec. De découvrir un peu plus comment ça se passe dans les salons du livre pour les auteurs et je sais de source sûre (puisque je ne suis pas auteure moi-même) que ce qui est décrit dans ces pages est très proche de la réalité! En plus un bon nombre d’auteurs et d’autres gens du milieu littéraire réel, sont nommés dans l’histoire. J’adore les romans qui ont un côté véridique comme celui-là et qui donne encore plus de crédibilité à l’histoire.

Bref un livre de Patrick Senécal dans toute sa splendeur, que j’ai beaucoup aimé et qui se termine de façon assez surprenante, à laquelle je ne m’attendais pas du tout! Si vous n’aimez pas trop le style de cet auteur, je crois que vous pourriez vous essayer tout de même avec ce livre, puisqu’il n’est pas aussi “hard” que certains de ses autres romans.

 

L’autre reflet écrit par Patrick Senécal
Publié aux Éditions Alire en Octobre 2016
Genre: Thriller, polar
Pages: 431
La note CatCritick 4/5 J’ai vraiment aimé

 

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *