L’académie des âmes abîmées

À l’Académie des Âmes Abîmées, réparer les vivants est un enseignement, une vocation. Mieux : une mission.
Quand Lana et Dylan, deux adolescents en perdition, y sont recueillis, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend. Blessés par la vie, perdus dans un monde de haine et de violence, ils vont tenter de se reconstruire. Mais peut-on retrouver confiance un jour après avoir survécu à de tels drames ? Et quel rôle leurs parrains, Dimitri et Romane, joueront-ils dans la reprise en main de leur destin ?
Entre renaissance, découverte des sentiments, échanges avec des professeurs hors normes et mise en pratique des cours, cette institution secrète dessine un nouvel avenir… Et si elle pouvait changer le monde ? 

 

L’académie des âmes abîmées
Écrit par Thierry Cohen
Publié chez Les Éditions Plon
Pages: 408
Note: 5/5
Voir le système de notation, cliquez ici

 

Mon avis

 

S’il vous faut lire un seul roman de type littérature jeune adulte dans votre année, de grâce choisissez celui-ci. Ne vous attendez pas par contre, à un roman où l’on exploite l’amour et l’amitié de la même façon que d’habitude, non ! Ici, ce sont les âmes brisées que l’on traite. 

L’académie des âmes abîmées, c’est une école bien spéciale, certains commentaires que j’ai lus comparent cette histoire à Harry Potter ou bien même les X-mens. Mais ce n’est pas ça pantoute ! Bien que ce soit une école bien spéciale, les similitudes s’arrêtent là. Les personnages n’ont aucun don et n’aspirent pas à autre chose qu’être heureux. 

Donc, à l’académie, on y prend que des élèves ayant vécu un drame ou bien ayant vécu de terribles épreuves. Ils ont la chance de se reconstruire et d’apprendre que la vie peut être belle malgré tout. Ce roman, c’est l’histoire toute particulière de Lana et Dylan que l’on suivra plus en profondeur lors de leur arrivée à cette académie. Sans dévoiler leur drame respectif, je peux vous dire que ce n’est pas jojo et qu’ils sont brisés dans tous les sens du terme. L’arrivée de cette mystérieuse école dans leur vie aura un impact important sur leur avenir. 

Je ne peux pas dévoiler grand-chose du résumé, parce que la beauté de ce roman, c’est de le découvrir page après page. Pour une fois, que ce type de littérature apporte quelque chose de plus que les traditionnels “problèmes” des ados, que l’on traite autre chose que des amourettes et de la rivalité. Non seulement l’académie enseigne aux jeunes à se reconstruire, elle nous donne aussi à nous lecteur, une leçon de vie. J’ai eu foi en l’humanité en lisant ce roman. Je me suis dit que des écoles comme ça, il devrait y en avoir dans toutes les villes. 

Détrompez-vous on ne lésine pas sur le drame vécu par Lana et Dylan, on nous le raconte sans détour, mais tout en restant dans les limites du respectable. Mais c’est surtout sur l’évolution des personnages que l’auteur a mis le focus, les différents cours, les profs, le directeur et leur mission de vie. À l’intérieur des murs de l’école, les élèves devront apprendre à vivre avec leurs cicatrices respectives et comment reprendre goût à la vie. La confiance en soi, l’estime de soi, la vraie amitié, et même le début de sentiments amoureux. 

Dès le début, l’auteur nous captive, nous donne le ton pour tout le reste du roman. Sans être un suspense, de par sa beauté ce roman nous garde accroché jusqu’à la toute fin. Malgré ses 400 pages, j’en aurais pris encore autant. Je ne voulais plus quitter ni l’univers ni les personnages. La plume de l’auteur est fluide et douce, mais surtout elle reste positive en tout temps. C’est bien sur ce point que j’ai été charmée, malgré l’horreur vécue par les élèves, le positivisme de ce roman prend le dessus et nous aide à percevoir le bon dans chacun. 

Merci à 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

avril 17, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply