Chroniques Littéraires, Docu/Fait vécu, LittQc

La voie du retour

outliers-14

 

Ce que j’en ai pensé:

Cette chronique sera un peu différente des autres, parce que ce livre là n’est pas un roman, mais bien un outil d’aide pour les militaires et leur famille qui vivent avec les problématiques de stress post traumatique. Je ne suis pas la fille qui cris sur tous les toit ma vie privée, encore moins dans moi blog. Mais ce sujet je trouvais important de l’aborder avec vous. Quand on est confronté à une problématique de santé mentale, on a tendance à le cacher, à s’isoler. Ce que j’ai fait comme bien d’autre. Je suis en couple avec mon conjoint depuis bientôt 13 ans, quand je l’ai rencontré il était déjà dans les forces armées canadiennes. Disons que ma vie de couple n’a jamais été comme celle de tout le monde. J’ai rapidement été confronté a des départs plus ou moins long a diriger ma vie selon sa carrière à lui et puis vint l’Afghanistan. Les 8 mois les plus long de ma vie ou mon seul but dans une journée était d’attendre son appel et ma seule peur voir arriver les officier chez moi pour m’annoncer une mauvaise nouvelle. Il est bien revenue en chair et en os, mais il n’était plus tout a fait le même après!

Je vais vous épargner notre vie entre 2006 et 2016, elle à été « normale » bref elle avait l’air « normale ». De cette union est nés trois beaux enfants. Felix qui aura 9 ans bientôt, Benjamin qui a 7 ans et demi et Ève qui a 6 ans et demi.

Donc revenont a l’été 2016, temps ou mon conjoint èà décidé que assez c’était assez et qu’il allais prendre le temps de guérir ses blessure de guerre. Comme bien des gens dans l’entourage de personne souffrant de stress post traumatique, on est dans le néant. On ne saura jamais ce qu’ils ont vécus labas, ni ce qui se passe dans leur tête en tout temps. Disons que quand j’ai vu passé l’annonce de ce roman sur mon fil d’Actualité Facebook, je me suis dit Cat, ce livre-là est pour toi. Et je me suis mise à lire peu à peu les chapitres de ce livre qui allait m’aider à comprendre un temps soit peu mon conjoint.

Ce que je peux dire, c’est que le livre est complet. Il aborde tout les aspect de cette maladie et ce qu’elle engendre chez la personne atteinte. Il aide l’entourage de la personne atteinte a mieux le comprendre et à mieux intervenir auprès de lui. Le roman est vulgarisé, donc super facile à comprendre pour le commun du mortel et on a pas non plus l’impression de ce faire faire la morale. Il a été aussi d’une grande aide pour mon conjoint il a pu mettre des mots sur ses comportements ainsi que sur ses pensées. Il ne remplace tout de même pas une thérapie, mais je dirais qu’il en est un beau complément. Ce roman est en permanence sur ma table de chevet, je le consulte au besoin et selon mes questionnements!

Merci à

logo-300x149

1 thought on “La voie du retour

  1. Bonjour, je tenais à vous remercier pour cette belle critique du livre. En écrivant ce livre, nous avions vraiment à cœur qu’il puisse aider ceux et celles qui souffrent et de soutenir les proches qui accompagnent les militaires et vétérans. Votre mot me touche parce qu’il est la confirmation que les centaines d’heures investies à rédiger ce livre en ont valu la peine. Merci pour ce témoignage.
    Vanessa Germain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *