La loi du coeur

juin 27, 2016

« Je vous raconte. Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette, âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort. Au journal de vingt heures à la télé, ils l’ont appelé Bébé Moïse, ce nourrisson abandonné dans un panier, né d’une mère accro au crack et voué à toutes sortes de problèmes.
Tout cela s’est passé avant que je naisse, et le temps que je rencontre Moïse et que ma mère me conte son histoire, celle-ci était déjà de notoriété publique et personne ne voulait avoir quoi que ce soit à voir avec lui. Les gens adorent les bébés, même ceux qui sont malades, même les « bébés crack ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants qui à leur tour deviennent adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie.
Et Moïse était amoché. Moïse était une loi à lui tout seul. Mais il était aussi étrange, et exotique, et tellement beau. D’être avec lui allait changer ma vie plus que j’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être dû rester à l’écart. J’aurais peut-être dû écouter les conseils. Ma mère m’avait prévenue. Moïse lui-même m’avait prévenue. Mais je suis restée près de lui…

J’ai terminé cette lecture en fin de semaine, mais je l’ai débuté à sa réception c’est a dire il y a presque deux semaines, je pense que c’est un des premiers livres qui me prends autant de temps, pas parce que c’est une brique, mais bien parce que je ne me suis pas du tout accrochée à l’histoire. Pourtant, ce n’est pas mauvais comme histoire, bien même, mais il me manquait un je ne sais quoi qui m’aurait fait dire wow! Amy Harmon a encore joué la carte de la réécriture d’une histoire bien connue, ici celle de Moise.
Le Moise de notre histoire est retrouvé dans un panier dans un lavomatic, personne ne le connaît, mais tous savent que sa mère l’a abandonné et qu’elle était accro au crack, ce qui augure mal pour la vie de ce petit bébé. Il se retrouvera chez son arrière grand-mère et il fera la connaissance de Georgie. Une jeune fille pleine de vie qui adore les chevaux, même s’il fait tout pour la détourner de lui, elle tombera amoureuse de lui et se retrouvera chamboulée a jamais. Moise est un jeune homme spécial, bien spécial et Georgie l’apprendra a ses dépens.
Même s’il ne reste pas grand-chose de l’histoire originale, on retrouve la même structure. L’histoire est bien écrite, mais l’action prend un temps fou à s’installer, je dirais que la première partie est celle qui m’a pris le plus de temps à lire. Je n’arrivais pas à me mettre dans le contexte, je me suis perdue plusieurs fois et j’ai été obligée de relire certains passages. Par contre, la deuxième partie est celle qui m’a apprécié un peu plus ma lecture, par chance! Ça va plus vite, moins de descriptions, plus d’actions, mais encore la il me manquait un petit quelque chose. Je n’ai pas ressenti les sentiments des personnages, je pense que c’est ce qui a fait que ma lecture a été moins appréciée. Personnellement j’ai trouvé que l’auteur a axé plus l’histoire sur les chevaux et l’environnement des personnages que sur leurs sentiments et les dons de Moise.
Malgré tout ça, je ne peux vraiment pas dire que c’est un coup de coeur, mais ceci dit ce n’est pas non plus le pire livre lu à vie non plus! 

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *