La fille sous la glace

La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ?
Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice en chef Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ?
Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika Foster devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.

 

La fille sous la glace
Écrit par Robert Bryndza
Publié chez Belfond
Pages: 432
Note: 4/5

 

Mon avis

 

Alors qu’il longe un lac près de son emploi, Lee entends sonner un téléphone près du hangar à bateau. L’objet valant beaucoup de sous, porte le jeune homme à vouloir le reprendre. Mais le Iphone dernier cris n’est tout ce qui attends Lee. Le cadavre d’une jeune fille lui tends les bras lorsque la glace cède sous le poids du jeune homme…. À la manière d’un momie la jeune femme semble figé dans le temps. Mais qui est-elle ?

S’engage alors l’enquête d’Ericka Foster, entre la famille riche de la jeune femme décédée et un possible tueur en série, l’enquêtrice devra remuer ciel et glace pour mettre la main sur le meurtrier. Mais elle risque d’y laisser la vie puisque que elle est aussi dans la mire de celui qui tue sans remord! Plusieurs personnes tenteront de lui mettre des bâtons dans les roues, mais Ericka n’est pas une jeune enquêtrice et ne s’en laisse pas imposer!

Ça fessait une éternité que je n’avais pas lu un aussi bon polar! Si je n’avais pas eu à dormir, j’aurais sans doute engloutit ce roman à la vitesse de l’éclair. Les rebondissements sont nombreux et toujours inattendus, l’intrigue est prenante crédible, la plume efficace de l’auteur et les courts chapitres donnent un rythme d’enfer à ce récit, on ne s’ennuie pas une seconde ! Et que dire de cette fin, jamais j’ai douté un instant de l’implication de ce personnages dans les meurtres et dire que j’ai douter beaucoup.

On se le cachera pas, j’adore les héroïnes de polars quand elle sont un peu torturées et que ça donne le ton à leur enquêtes. Elle sont souvent très efficace, c’est pourquoi j’ai bien aimé Ericka Foster! Peu à peu au cours du roman on apprends à la connaître et surtout on cerne bien pourquoi elle est si distante. Le côté polar est bien exécuté et le côté thriller psychologique aussi. L’auteur a su créer un bel amalgame qui fait qu’on ne peu plus s’arrêter de lire. Manipulation, trahison et secrets de familles seront au rendez-vous, procurez-vous le pour vos vacances!!!!!

 

Je remercie Interforum Éditis Canada pour l’envoi

 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

juillet 9, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply