La fille idéale

juillet 14, 2017

Zoe est la fille idéale : élève brillante, enfant modèle, musicienne talentueuse… Pourtant, l’adolescente cache un lourd secret : quelques années auparavant, elle a été à l’origine d’un tragique accident. Zoe tente à présent de se reconstruire. Sa mère, Maria, et elle ont emménagé dans une autre ville. Maria s’est remariée avec un homme qui ignore tout de leur passé. Pour la mère, l’accident et ses répercussions n’ont plus aucune place dans le cocon de la ” famille idéale ” qu’elle a créée. Le soir où Zoe doit donner le concert pour lequel elle se prépare depuis des mois, la nuit tourne au cauchemar et un meurtre est commis. Alors que tous essayent de comprendre les raisons de ce crime, Zoe sait que la vérité n’est jamais aussi simple que l’on pourrait le penser et que les apparences sont souvent trompeuses.

L’avis de Cat

 

J’ai lu l’an passé, le roman de Gilly Macmillan, Ne pars pas sans moi, un super bon thriller psychologique qui aurait été un coup de cœur sans les longueurs et le temps que l’auteur met à rendre son histoire addictive. Malheureusement, est-ce peut-être son style, mais le même pattern se répète dans celui-ci.

Zoé est, en apparence, parfaite, elle a une belle-famille, joue de la musique comme une virtuose, mais derrière les apparences se cache un terrible drame. Afin de reconstruire sa vie, sa mère l’amène loin du lieu du drame reconstruire leur famille avec son beau-père Chris et son demi-frère Jason. Mais, la vie nous rattrape toujours et le passé de Zoé resurgit de nul part. Mais, parce qu’il y a un, mais, personne à part la famille proche de Zoé est au courant de ce drame. Comme sa vie repart en vrille, un meurtre est commis dans son entourage proche. Le passé et le présent sont alors entremêler et ses proches seront là ou pas pour la soutenir. Elle apprendra qui est sa vraie nouvelle famille. Et si bonheur retrouvé n’était que bâti sur du faux ?

Côté histoire et intrigue, j’ai été aux anges ! C’est en plein le genre d’histoire tordue que j’aime habituellement, par contre côté construction de l’intrigue, j’ai été un peu déçue. Comme je vous le disais, le pattern de son premier livre se reproduit dans celui-ci. Même si on entre dans l’action assez rapidement, l’auteure a créé des chapitres qui nous servent qu’à étirer la sauce selon moi. De long bout descriptif, les actions des personnages principaux, les retours en arrière tous est trop long ! J’avais juste hâte d’entrer dans l’intrigue principale. Le fait aussi que les personnages (5) aient chacun leur point de vue, donc à chaque chapitre, on change de visions et de personne, fait que parfois, on perd un peu le fil. Mais ça a aussi la qualité de son défaut, ça ajoute de nouvelles perspectives au roman et à l’intrigue.

La plume de l’auteur est comme pour le précédent, fluide malgré les longueurs et devient vraiment, mais vraiment addictive à un peu plus d’un quart du roman ! Malgré les petits défauts énumérés si haut, n’est reste pas moins que c’est un excellent thriller psychologique et que la fin vous surprendra !

La fille idéale de Gilly Macmillan
Publié chez les Éditions Les Escales noires en Juin 2017
Genre: thriller psychologique, adulte, meurtre, tragédie
Pages: 465
La note CatCritick 3/5 Un bon moment lecture

More about CatCritick

1 Comment
    1. Je ne déteste pas ce qui est descriptif… du coup, je n’écarte pas spontanément malgré les longueurs que tu décris!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *