La disparition de Stéphanie Mailer

30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers : le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.

L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.

Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque. Avant de disparaitre à son tour dans des conditions mystérieuses.

Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer ? Qu’a-t-elle découvert ? Et surtout : que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea ?

 

La disparition de Stéphanie Mailer
Écrit par Joël Dicker
Publié chez Les Éditions de Fallois/Paris
Pages: 634
Note: 3/5

 

Lecture commune avec Maman ChickLit

 

 

 Ce roman est un top ou un flop ? Pourquoi ?

 

Cat: Écoutez, personnellement ce n’est ni un ni l’autre, mais ça reste une bonne lecture quand même. J’ai aimé l’intrigue, les twists que l’auteur y a apportés, mais le trop grand nombre de petites histoires et de personnages ont fait que mon rythme de lecture a été considérablement ralenti. Quoique la deuxième moitié du roman avance vraiment plus vite, la première partie quant-à-moi avec été un peu longue ! Mais je me suis dit durant ma lecture, quel génie quand même, je me serais emmêlé les pinceaux moi avoir essayé d’écrire ce roman, je me suis demandé, comment l’auteur y est arrivé! 

Maman ChickLit: Honnêtement, je trouve qu’il touche très près du top! Je ne suis pas habitué de lire ce genre de roman. Joël Dicker m’avait conquise avec La vérité sur l’affaire Harry Québert, et pour ce roman-ci, il est autant venu  me déstabiliser et me captiver! Un roman policier que j’ai vraiment aimé! 

 

2- Si ce livre était un plat, quelle saveur aurait-il?

 

Cat: Une fondue chinoise !!! Un plat qui prend du temps à manger, on doit déguster, prendre sont temps avant d’être rassasié ! On est loin du fast-food ou tout est englouti rapidement ! L’intrigue en apparence très simple se dénoue tranquillement, mais sûrement. Plusieurs pistes, plusieurs suspects. On est loin du fast-food ou tout est englouti rapidement ! 

 

Maman ChickLit: Oh my god! Un IMMENSE buffet chinois! Pourquoi? Parce que des personnages, il en avait tout un buffet! Par chance, chaque personnage avait sa propre saveur, ce qui a fait en sorte que je ne me suis jamais perdue au fil de ma lecture. Chaque personnage est venu me chercher à sa façon. Par son passé. Par ses émotions. Un buffet des plus diversifiés, mais que j’ai adoré! J’ai fini mon repas le ventre bien plein et surtout satisfaite!! hihi

 

3- Une amie veut vous l’emprunter et vous demande votre avis, ce serait : 

 

Cat: assurément, mais je lui dirais d’attendre d’avoir un long congé ou pendant les vacances. C’est le genre de roman où l’on doit rester attentif. Quoique le style de l’auteur soit assez prenant, son intrigue est bien étoffée et longue à dénouée ! 

 

Maman ChickLit: Lis-le! Il est captivant. Un vrai ‘’page turner’’! Par contre, je t’avertis, il contient près de 650 pages! Toutefois, une fois qu’on est bien ancré dans l’histoire, on y est prisonnier jusqu’à ce que le mystère soit révélé! On s’entend que l’intrigue y est ficelée de manière assez exceptionnelle! J’ai accusé tout un chacun sans trouver le vrai coupable! Un cassage de tête intensif est à prévoir, mais c’est un mal de tête intriguant à avoir!   

 

4- L’auteure publie un autre roman, il se retrouve dans ta PAL ou non ? Pourquoi ?

 

Cat: Ayant déjà lu L’affaire Harry Québert et ayant dans ma pal Le livre des Baltimore, je dirais que oui ! Mais c’est un style particulier ! 

 

Maman ChickLit: Oooh ouiii! Mais je dois t’avouer que je vais devoir prévoir du temps à mon agenda pour son prochain roman s’il est aussi volumineux! Ce n’est pas un roman qu’on arrive à lire en 2 jours à moins d’avoir 48 heures en ligne de libres! Par contre, j’ai toujours apprécié le vocabulaire riche et diversifié de l’auteur. Son intrigue qui est des plus captivantes et sa manière  d’apporter l’histoire en tant que telle. Un auteur avec un talent fou. Des idées complètement démentes. Ce qui donne des romans qui se gravent à nos mémoires! 

 

 

Merci à 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

avril 3, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply