Journée “À votre bonheur! À votre santé!”

Posted in Autour de la lecture by

L’année 2018 à peine entamée, CatCritick a reçu une invitation pour se joindre à une journée toute spéciale à la fin février, au Palais des Congrès de Montréal. Et l’invitation était signée par nulle autre que Christine Michaud, reconnue comme auteure, conférencière et animatrice. Malgré que le blogue ne se consacre pas à ce genre de littérature, nous étions intriguées et avons décidé de nous rendre sur place pour couvrir l’évènement À votre bonheur, à votre santé.

Sophie

 

Ayant travaillé pour une conférencière spirituelle, j’avais déjà entendu le nom de Christine à plusieurs reprise, mais je ne m’étais jamais penchée sur son oeuvre : il faut savoir que ce n’est pas quelque chose qui m’attire de prime abord, mais je tente de garder un esprit ouvert et j’essaie de nouvelles choses.

 

 

Le matin du 24 février, Janney et moi nous sommes rendues en plein coeur de Montréal pour passer une journée de ressourcement en compagnie de Christine Michaud, ses conférenciers et quelques centaines – voire milliers – de personnes. Je ne savais pas vraiment dans quel genre d’événement nous allions, sinon que nous allions avoir plusieurs conférences sur le thème du bonheur. La journée a commencé en force avec l’entrain de Josée Lavigueur, pour nous réveiller à cette heure matinale. J’ai trouvé ça bien pensé, puisqu’on allait passer la journée assises, à écouter des gens nous parler de leur théorie du bonheur.

Étant une perfectionniste dans l’âme, je vous dirais que je m’attendais à quelque chose de très professionnel, surtout compte tenu du prix du billet, même si celui-ci garantissait un sac comprenant pour une valeur de 150$ – dont nous reparlerons plus tard. J’ai été un peu déçue sur ce point : les diaporama n’avaient pas de ligne directrice, il y avait des fautes et, parfois, il y avait trop de diapositives, alors elles étaient rapidement survolées. Ces détails ont fait que j’ai beaucoup moins apprécié ma journée que je l’aurais voulu. Mon cerveau y revenait sans cesse et je ne me concentrais pas sur le contenu intéressant qui nous était livré. Je me dis même que j’aurais mis moins de conférencier pour avoir du temps de qualité avec chacun d’eux, plutôt qu’ils nous ptichent leur théorie, en rafale.

Toutefois, j’ai adoré la conférence du Dr Serge Marquis. Il était très animé, complètement loufoque, mais tellement pertinent. Il parlait de nos hamsters, ceux qui courent à toute vitesse dans notre tête, et du stress de notre société. Comme c’est un sujet qui me touche particulièrement, j’ai été très attentive durant cette courte heure : je l’aurais écouté toute la journée! J’ai bien envie de me procurer de ses livres, mais je manque de temps – ah ah!

J’ai aussi apprécié la partie avec Christophe Fauré. Ce psychiatre et psychologue français dégageait une assurance et une confiance en soi inébranlables, mais tellement paisible. Je me suis sentie immédiatement en paix. Il y a de ces gens qui nous marque instantanément : le Dr Fauré en est un!

Finalement, je veux parler du sac cadeau. Je comprends totalement qu’un événement d’une telle envergure ne peut avoir lieu sans commanditaires. Toutefois, quand on me remet un sac cadeau, je m’attends à y avoir des cadeaux. Dans ce fameux sac, il y avait un livre d’inspiration… et toute une panoplie de papiers, coupons rabais et offres des commanditaires. Évidemment, pour profiter de ces offres et ces coupons rabais, on doit absolument acheter quelque chose. Si je dois dépenser pour obtenir quelque chose en retour, ce n’est PAS un cadeau. Détrompez-vous, je suis loin d’être une personne matérielle à ce point-là, mais comme la promo de l’événement se base énormément sur ce super sac cadeau, j’ai trouvé que c’était un peu ordinaire.

 

 

Janney

 

Avant d’assister à la conférence À votre bonheur, à votre santé, je n’avais jamais entendu parler de Christine Michaud. En fait, la plupart des conférenciers-invités à cet événement m’étaient inconnus, sauf la célèbre Josée Lavigueur – merci à mes dvds d’exercices. Bref, après avoir mentionné le nom de Christine à certaines personnes qui la connaissaient grâce à ses livres ou à ses conférences, je me suis dirigée au Palais des Congrès avec une certaine appréhension. D’entrée de jeu, Christine est très énergique et intéressante à écouter. J’aime beaucoup l’idée de la psychologie positive, mais j’avais peur d’avoir affaire à de la psycho-pop nouvel-âgeuse. Cette discipline de la psychologie est assez récente et s’intéresse à ce qui rend les humains heureux, à ce qui peut influencer notre qualité de vie (l’accomplissement, le stress, nos relations avec les autres, etc.) et comment promouvoir l’épanouissement de notre être pour vivre plus heureux, et donc, en santé.

 

 

Baignant depuis plusieurs années dans les sciences de la santé, je reste assez sceptique face à ce genre d’animations. Ce que j’ai aimé : c’est la présence de son conjoint, Éric Dupont, docteur en physiologie et endocrinologie. Il nous a présenté son livre-référence, La vie intégrale: vivre 100 ans, en santé et heureux, qui traite de plusieurs sujets promouvant le vieillissement en santé. Certes, l’espérance de vie s’est allongée, mais à quel prix? Les maladies cardiaques et troubles cognitifs (Alzheimer, etc.)  viennent ternir les dernières années de nos vies. Cet ouvrage vulgarisateur nous donne des pistes de solutions pour vieillir en santé. Ce dernier a été coécrit avec Christine et un autre médecin, en plus d’être étoffé de plusieurs recherches et études afin de venir corroborer leurs dires. Je sais qu’on peut faire dire pas mal n’importe quoi à des études et je n’ai pas acheté – encore – le livre pour vérifier les sources, sauf que je trouvais le concept très intéressant. J’aurais bien aimé trouver un extrait de La vie intégrale dans notre sac cadeau, mais bon…

Somme toute, j’ai apprécié la robustesse de leur approche sur la psychologie positive. C’est un sujet que je vais assurément explorer davantage. J’ai un peu trouvé que les conférences servaient à faire du placement de produits, car plutôt que de rentrer dans des détails plus pertinents, on survolait les sujets. Je crois également que moins de conférenciers à l’horaire auraient permis du temps de meilleure qualité.

Au final, nous croyons que la journée était une belle occasion de découvrir de nouveaux conférenciers, auteurs, chercheurs, mais peut-être la forme que cela a pris n’était pas pour nous. Nous nous renseignerons assurément en profondeur sur les conférenciers qui nous ont marquées, mais nous ne sommes pas certaines de retourner dans ce genre d’événement.

Merci à Christine Michaud pour avoir invité CatCritick à son événement!

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

avril 24, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply