Hush Hush, La saga des anges déchus

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route quand elle cherche à l’éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d’un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l’existence. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale.

   

Hush Hush, La saga des anges déchus
Écrit par Becca Fitzpatrick
Publié à la fois chez Pocket Jeunesse et chez MSK
Notes: 5/5
Voir le système de notation, cliquez ici

 

L’avis de Cat

 

Cet avis sera un peu différent des autres que je fais habituellement. Puisqu’il englobe les quatre tomes de ma série coup de cœur jeune adulte, tous sous-genres confondus.

Que dire de plus que cette série possède tout pour faire battre le cœur de la lectrice que je suis. Un amour interdit (oui, j’aime la romance, mais il ne faut pas qu’elle soit facile!), les créatures fantastiques (Becca Fitzpatrick y est allée avec les anges, les déchus, les pas fins) et du suspense, qui débute dès les premières lignes du tome un, pour se dénouer vers les dernières lignes du tome quatre.

Nora vit le deuil de son père depuis peu. Un jour, dans son cours de biologie, le prof décide d’aborder les sciences versus la sexualité. Comme il trouve que les binômes actuels se connaissent trop pour bien aborder ce sujet particulier, il décide de changer les duos (on apprendra plus tard pourquoi il décide de les changer de place). C’est alors que Nora, non sans protestation, devra faire équipe avec l’énigmatique Patch Cipriano. Le ténébreux, le mystérieux, celui que personne ne connaît, mais dont toutes les filles sont folles, et qui a l’air physiquement d’un demi-dieu! Nora, ne lui fera pas la vie facile, mais Patch est bien décidé à percer cette carapace. C’est ainsi que toute la vie de Nora sera chamboulée. Patch est un ange déchu. Un ange renvoyé du paradis. Mais Patch est sur terre pour mener un combat, un combat contre les nephilims (mi-ange, mi-humain). Leur amour interdit déclarera une guerre sans merci.

Bon, vous me direz sûrement, Cat, il n’y a rien d’exceptionnel dans ce que tu racontes ! Je vous le jure que cette saga a un petit quelque chose de plus. Non seulement elle est super bien écrite, mais les clichés, quoique présents, ne sont pas au premier plan. L’histoire en elle-même est vraiment très bien exploitée. Sans trop de flafla et avec juste assez d’explications, Becca Fitzpatrick a créé tout un monde bien à elle. Et soyons francs, les anges sont très peu exploités dans les séries jeunes adultes. J’ai bien aimé aussi que ce soit des méchants, pour une fois. Que le “beau” gars ne soit pas juste gentil et super serviable. C’est lui, le pas fin, il est froid, distant et on ne sait pas toujours ce qu’il pense. Mais il sacrifiera beaucoup de choses pour la belle Nora, dont sa propre vie.

Sur le plan de l’écriture, c’est un feu roulant d’actions. On ne s’ennuie jamais. Les quatre tomes sont bien exécutés et sont aussi bons les uns que les autres. Quoique j’ai eu une préférence pour le tome 3, le plus noir, les quatre ont été un coup de cœur pour moi. À ma première lecture, j’avais lu la saga en moins d’une semaine. J’ai eu autant de plaisir à la relire et en aussi peu de temps que la première fois. En fait, je crois que c’est la première fois de ma vie que je relis un bouquin et je les relirai encore sûrement, un jour.

On voit souvent passer le phénomène du “book boyfriend” sur la blogo. On s’entend qu’à mon âge, j’ai cessé de croire au prince charmant et mes illusions de petite fille sont bien loin, mais Patch……. Patch c’est LE gars qui aurait fait battre mon cœur, avoir eu seize ans . En fait, aucun autre personnage masculin, dans aucune autre de mes lectures, ne m’a aussi charmée que lui. (Bon il y en a bien un, Liam de la série incandescence, de l’auteure Janney Deveault. Par contre, il doit encore faire ses preuves dans les prochains tomes de la série!).

En plus d’avoir une panoplie de personnages tous aussi intéressants les uns que les autres, cette série est vraiment différente des autres. Tout n’est pas rose. Des gens meurent, la guerre fait des ravages. Bref, il n’y a rien d’autre à dire que vous devez IMPÉRATIVEMENT lire cette série! Préparez-vous une semaine de congé et de la bouffe pour tenir sans sortir de chez vous pour les prochains jours!

 

Merci à

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

janvier 30, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply