Des fleurs pour ta première fois

L’inspecteur Jean-Sébastien Héroux et son équipe de la police de Trois-Rivières sont sur un pied d’alerte : un prédateur s’en prend à des jeunes femmes dans ce qui ressemble à un rituel chorégraphié et savamment planifié. Malgré les témoignages des victimes et les preuves matérielles recueillies sur les scènes de crime, les fausses pistes s’accumulent. La tension monte !

Tel un chasseur, le coupable traque soigneusement ses proies. Qui est-il ? tout indique qu’il s’agit d’un homme plutôt jeune, menant une vie normale… si ce n’était de ses pulsions sexuelles irrésistibles. Il est certes habile pour mystifier ainsi des enquêteurs aussi chevronnés !

Pour son troisième polar, Guillaume Morrissette vous propose un roman dérangeant qui vous fait entrer dans la psyché d’un criminel. Bienvenu en enfer !

 

Des fleurs pour ta première fois
Écrit par Guillaume Morrissette
Publié chez Guy-Saint Jean Éditeur
Pages: 460
Note 5/5

 

 

L’avis de Cat

 

 

Je pensais jusqu’à tout dernièrement que Chrystine Brouillet était « LA » maître du polar québécois… Et bien, j’ai trouvé « LE » maître en Guillaume Morrissette! Lorsqu’on lit un roman de 460 pages en une journée tout au plus, c’est bien le signe que le roman nous a accrochés! Je dirais même plus qu’accroché, je me suis plongée littéralement dans l’histoire, je vivais à travers des personnages !

Entrer dans la tête d’un maniaque sexuel, ce n’est pas une chose facile, nous vulgariser ce mal-être non plus. Mais c’est carrément ce que l’auteur a fait. On nous met dans la peau du personnage, je vais taire son nom pour les besoins de l’histoire même si on se doute assez rapidement du méchant. Ce dernier point n’est vraiment pas important dans cette histoire. Il est vrai que dans certains polars, le plaisir se retrouve dans la quête à savoir qui fait trembler les personnages du roman. Mais dans celui-là, le plaisir a été de voir comment les enquêteurs allaient le coincer. D’être dans sa tête à certains moments, et dans celle de l’équipe de Jean-Sébastien Héroux à d’autres. Je vous ai récemment parlé de mon émission de télé préférée, District 31 ? Eh bien, ce roman aurait pu être une enquête de Nadine Legrand et Patrick Bissonnette, pis se comparer dans mon cœur avec Luc Dionne, dites-vous-le, ce n’est pas loin d’être encensé! Et rendre un méchant pratiquement attachant, de par son passé, et trois pages plus loin nous le faire voir avec sa part d’ombre, chapeau !

Pas de longueur, une intrigue bien ficelée malgré le fait qu’on se promène entre deux entités et deux mondes. On n’aurait pu s’y perdre très facilement, surtout qu’on aborde les maladies mentales, mais non ça coule, c’est fluide tout s’imbrique parfaitement ! Je ne vous ai pas fait de résumé hein ? C’est voulu ! Je veux vous laisser le plaisir de découvrir cette enquête vous-même. J’avais lu l’affaire Mélodie Cormier, j’avais adoré, mais avec des fleurs pour ta première fois l’auteur met la barre haute, j’avais des attentes bien sûr, et elles ont été amplement été atteintes, même que je dirais que j’ai été plus que surprise ! L’ajout d’une psychologue dans l’histoire y est pour beaucoup dans la réussite de ce roman. Elle nous permet de mieux connaître le méchant de l’histoire, de mieux le cerner. On comprend ainsi mieux pourquoi le jeune homme en est rendu où il est et pourquoi il commet des gestes aussi terribles !

Tout en étant un polar, ce roman peut aussi être perçu comme un thriller psychologique. L’enquête est aussi bien détaillée, on nous explique pourquoi et surtout comment l’équipe de l’enquêteur Héroux tente de coincer le coupable.

Bref, c’est le deuxième roman à se mériter l’étoile dorée, la décoration ultime du blogue, réservé aux romans qui de par leur qualité et leur histoire me laissent sans mots !

 

Merci à 

 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

avril 25, 2017
Previous Post Next Post

Leave a Reply