Demain n’est pas un autre jour

mars 27, 2017

L’avis de Cat

Je vous mets en contexte: samedi après-midi 15h, je me cherche une lecture depuis déjà quelques minutes. J’arrive à rien, rien me tente réellement. Je demande donc conseil à un ami, il me dit d’ambler ” Lit Demain n’est pas un autre jour” c’est vraiment bon… Ouin, mais je n’ai pas le goût de quelque chose de triste… Il me dit non lis-le, tu vas aimer !!! Samedi soir 21h35, je pose les yeux sur le dernier point de cet extraordinaire roman.

Le récit, est d’entrée de jeun mystérieux. On rencontre Lane, jeune homme qui semble être entré en prison. Il n’a plus accès à ses trucs électroniques, il a un bracelet au poignet, il semble être dans un établissement éloigné et par-dessus tout il se voit réprimandé parce que son plateau déjeuner ne contient pas assez de nourriture. Je dois vous avouer que je ne savais pas du tout où s’en allait l’auteur et que je me demandais si mon ami m’avait vraiment bien conseillé! Puis, viens Sadie, une vieille connaissance de Lane, en vérité ils sont allés en colonie de vacances, mais ils ne se connaissent pas tellement plus que ça, elle aussi réside dans cet étrange établissement, ainsi que plusieurs autres jeunes, brefs c’est une école, un sanatorium. C’est la maladie, qui les regroupe tous là. Mais je vais taire le reste de l’intrigue, parce qu’elle est trop extraordinaire à découvrir par soi-même!

C’est avec un roman à deux voix que Robyn Schneider nous plonge dans cette histoire à la fois noire et à la fois lumineuse. On oscille entre Lane et Sadie, dans de courts chapitres autant dramatiques, qu’humoristiques. Bien sûr, ce n’est pas du jamais vu comme histoire, elle va dans la même veine que “Nos étoiles contraires” de John Green et tous ces genres de romans avec des ados malades. Mais les ressemblances s’arrêtent là. Bien que la trame de fond soit triste et qu’inévitablement, la fin ne soit pas celle qu’on espère, c’est un roman rempli d’espoir, d’amitié et d’amour.

La plume de Robyn Schneider est juste parfaite, simple, rafraîchissante mais avec une rare franchise, l’auteure réussit à nous prendre par les tripes et ne plus jamais nous lâcher avant la fin. Bien que je sois difficile à émouvoir quand je lis, cette histoire m’a touchée de bien des façons, autant j’étais triste, autant j’ai ri et autant je ne voulais plus quitter Lane, Sadie et leur bande.

En conclusion, si ce livre n’était pas sur votre liste de lecture pour 2017, remédiez à la situation immédiatement, un coup de coeur!

Merci à

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *