Cobayes: Cédric

avril 9, 2016

Auteur: Alain Chaperon
Éditions: Éditions de Mortagne
Parution: Avril 2016
Pages: 314

Quatrième de couverture:


Ce que j’aime faire de mes journées : rien.

Je me définis comme un paresseux. Les DVD et les livres sont mes seuls amis, car ils n’exigent aucune concession de ma part. Même travailler ne me viendrait pas à l’esprit. Voilà pourquoi je prête mon corps à la science. Je participe à des études cliniques en tant que cobaye. Pas de responsabilités, peu d’exigences. On me paie pour tester des produits. Point.

J’ai récemment trouvé une compagnie pharmaceutique qui me proposait un énorme montant d’argent pour me guérir de ma dépendance à la marijuana. J’aurais été fou de ne pas sauter sur l’occasion.
Depuis quelque temps, je me sens bien. J’ai l’impression de devenir quelqu’un. Comme si je méritais enfin de prendre ma place parmi les meilleurs. Lisez mon blogue, vous allez comprendre.

Moi, Cédric Labonté, j’ai maintenant le monde à mes pieds !

Mon avis:

OMG, j’ai terminé le dernier tome d’une série extraordinaire. Je vais avoir un deuil à faire c’est certain! Ceci dit il me reste tout de mémé le chapitre final qui sera disponible le 20 avril et qui me fait languir, vraiment! Bon, retournons à nos moutons, Cédrick! Malheureusement, ça n’a pas été l’un de mes préférés, mais tout de même il a sa place au sein de cette série! J’aime le côté gore de cette série et celui-là en avait moins. Mais s’arrête la les points négatifs, si ça en est vraiment un!

Cédrick Labonté est un être paresseux, il vit aux dépens d’expériences dans certaines compagnies pharmaceutiques et passe le reste de son temps à lire, écouter des films et tenir son blogue: le blogue du Cobaye!!!! Bien sûr comme tous les autres, il tombe un jour sur la petite annonce du laboratoire AlphaLab qui lui offre un joli montant contre quelques injections….. Quels effets les injections auront sur Cédrick? Est-ce que la confiance en soi et l’agressivité font bon ménage?

Je dois avouer que je me suis reconnu en Cédrick sur bien des points, il est casanier, il lit beaucoup et tiens un blogue. Mais la s’arrête les ressemblances! Encore avec ce tome la comme celui de Madeleine Robitaille, il y une twist qu’il n’y a pas dans les autres, un revirement de situation auquel ont ne s’attends pas et c’est ce qui m’a fait encore plus apprécier ma lecture! j’adore quand je me fais surprendre par l’auteur, quand il réussit à me déjouer! Comme dans tous les autres tomes, le sang et les comportements agressifs sont à l’honneur, les cœurs sensibles doivent s’abstenir! Ce tome conclut magnifiquement bien cette série. Mon avis est court, mais comme cette série est bourrée de truc qu’il ne faut pas savoir avant de les lire, je ne voulais pas trop vous spoiler!!!! Bonne Lecture!!!!

Merci aux Éditions De Mortagne et à Virgolia communication pour l’envoi


















More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *