Cité 19 tome 1

avril 19, 2016


Auteur: Stéphane Michaka
Éditions: Pocket jeunesse
Parution: Novembre 2015
Pages: 348

Quatrième de couverture:

Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l’a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifer le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu’il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d’un inquiétant personnage. Elle suit l’homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille… 150 ans plus tôt !Pour Faustine, c’est le début d’une série d’aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l’Histoire.
Mon avis:




Les avis étaient partagés par rapport à ce roman, et je le suis aussi. En fait, j’ai adoré la première partie du roman, et moins apprécié la deuxième. Le changement de cap que fait Stéphane Michaka au beau milieu du roman, m’a déboussolée et m’a fait perdre le rythme de ma lecture.

Dans ce roman qui se veut à la fois historique et suspense, on retrouve Faustine une jeune femme travaillant au musée que son père dirige. Une jeune femme effacer qui semble cacher plusieurs blessures. Mais la trame dramatique prend soudain un tournant quand on retrouve le père mort au pied d’une tour de Paris. Faustine se retrouvera dans un tourbillon d’émotions et de péripéties, qui la mèneront, 150 ans dans le passé. Qu’est qu’elle y fait? Pourquoi y a telle atterri? Vous devrez vous plonger dans cette lecture pour y répondre.

Comme il est difficile d’expliquer pourquoi la deuxième moitié de ce livre m’a dérangée sans dévoiler le punch de l’histoire, je vais rester brève dans mon avis. La plume de l’auteur et ses connaissances historiques font de ce livre une petite bible en soi. Le Paris actuel et passé y est décrit tellement avec précision qu’on croirait y être. Par contre, ça peut mener à trouver le récit lourd et en faire décrocher quelques un. Mis à par Faustine le personnage principal, j’ai trouvé les autres personnages moins bien campés, chacun apporte une touche à l’histoire, mais j’aurais aimé que l’auteur les approfondisse un peu plus. Même si j’ai moins apprécié la deuxième partie, et que j’ai dû interrompre ma lecture quelques fois pour m’y recentrer, je veux tout de même lire la suite. Le début de ce deuxième tome est d’ailleurs présenté à la fin de celui-ci.

Si vous êtes adepte à la fois de roman historique et de suspense, ce livre est pour vous!






Merci à Interforun éditis Canada pour l’envoi.











More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *