Calendar girl : Novembre et Décembre

Résumé de Novembre: 

Le mois de Thanksgiving ne va pas réserver que de bonnes choses à Mia. Wes a survécu à l’enfer et ils se sont retrouvés, plus amoureux que jamais. Son nouveau travail à Century Production l’envoie à New York pour interviewer des stars, ce qui n’est pas compliqué puisqu’elle s’est fait, ces derniers mois, un nombre incroyable d’amis célèbres. Elle contacte Mason Murphy, le joueur de base-ball, et Anton Santiago, le chanteur de hip-hop. Et enfin, elle passe un dîner de Thanksgiving en famille, avec tous ceux qu’elle aime, même s’il y a toujours une place vide autour de la table… celle de son père.

Résumé de Décembre: 

Mia ne sait pas à quoi s’attendre quand les producteurs de l’émission du docteur Hoffman l’envoient à Aspen, dans le Colorado. Un peu intimidée à l’idée de se rendre dans ce lieu fréquenté par la haute bourgeoisie américaine, elle retrouve vite de l’assurance quand elle apprend que la famille de Wes a un chalet là-bas et qu’il va l’accompagner. Ce job est assez spécial, puisque c’est un anonyme qui a pris en charge tous les frais pour qu’elle vienne filmer un artiste local. Elle se prépare aussi à vivre un événement magique, quand surgit de nulle part la femme qui a changé sa vie, sa mère…

 

 

Calendar girl : Novembre et Décembre
Écrits par Audrey Carlan
Publié chez Hugo New Romance
Pages: 153
Note: 2/5
Voir le système de notation, cliquez ici

 

L’avis de Cat

Elle aura duré 12 mois, mais malheureusement pour moi, l’intérêt n’aura pas duré aussi longtemps. L’auteure aurait eu avantage à garder son concept du début et ne pas passer à une romance plutôt explicite sans grand challenge.

Dans le tome de novembre, Mia se retrouve avec Wes à New York. Elle doit y être pour le travail et décide donc de contacter certains hommes avec qui elle a passé certains mois de cette dernière année. On comprendra que ce pauvre Wes ne se sent pas tout à fait à l’aise et que la jalousie est au premier plan. Pis sérieusement là, je le comprends! Ces hommes ont tous couchés ou presque avec sa blonde. Mais le sexe, qui semble être au premier plan de leur couple, viendra tout régler. Thanksgiving est au premier plan de ce tome, ainsi que les soupers où malaises et sous-entendus sont beaucoup trop nombreux.

Dans celui de décembre, on assiste aux préparatifs du mariage entre Wes et Mia. Elle doit encore se rendre dans une autre ville pour le travail. Cette fois-ci, c’est à Aspen qu’elle se retrouve, toujours accompagnée de Wes… Mais cette fois, un petit challenge de plus, merci, mon dieu ! On assiste à des retrouvailles plutôt émotives pour Mia. Elle retrouve aussi sa jeune sœur et son « frère » qui viendront l’appuyer dans ce moment difficile. Comme toute bonne romance, ils finirent tous heureux…

OK, je ne sais pas comment exprimer la déception face à cette série. Les premiers tomes étaient excellents. Quoique vraiment grivois, on s’entend c’était une escorte, la belle Mia! Le sexe était présent, mais toujours dans un contexte précis, et on voyait toujours évoluer Mia. Mais dès que Wes revient pour de bon dans la vie de Mia, le challenge et l’intérêt que j’avais pour cette histoire ont foutu le camp. Je ne lis pas beaucoup de new adult justement parce que les scènes osées sont trop présentes et vraiment pas représentatives de la réalité. J’aime quand c’est bien dosé, quand on ressent les sentiments et quand c’est dans l’ordre des choses. Dans les derniers tomes de cette série, on assiste quasiment à un film porno. Entre Mia et Wes, tout se règle par le sexe. Tout, la joie, les peines, les désagréments. Ils passent leur temps à jouir… Tsé l’adage dit, trop c’est comme pas assez. Ici, il s’applique x 1000!

Bon, les adeptes de ce genre seront satisfaits, mais malheureusement pour moi, la fin de cette série me laisse indifférente.  Le concept 12 villes, 12 mois, 12 hommes auraient dû, quant à moi, être dans la ligne de mire de l’auteure jusqu’au bout!

 

Merci à 

 

 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

janvier 10, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply