Cobayes: Olivier

octobre 18, 2015

Auteur: Yvan Godbout
Éditions: Les éditions de Mortagne
Parution: Octobre 2015
Pages: 321
Quatrième de couverture:

Mon souhait le plus ardent : vaincre la tourmente. J’en ai marre. Marre de mes cicatrices qui attirent le regard de tous et qui, paradoxalement, éloignent celui de mes parents. La mort de mon frère jumeau ne m’a pas que rendu invisible à leurs yeux, elle a également provoqué chez moi d’importants troubles anxieux. Au fil des années, la tourmente s’est nichée dans mon esprit. J’ai peur qu’elle ne s’y soit installée pour toujours. À dix-huit ans, je devrais avoir d’autres ambitions que de devenir fou, non? Je veux changer de vie. Fuir ce foyer où déambulent une mégère, un salaud, un vieux beagle dépendant affectif et un fantôme qui cherche sans cesse mon attention. Mais surtout, je veux guérir. Je crois avoir trouvé la solution. En fait, c’est plutôt la solution qui m’a trouvé…Un simple cerne de café sur une page de journal, et le tour était joué.
Mon avis:

J’ai attendu ce tome bien impatiemment, bien plus que les 4 autres. Premièrement parce que j’adore cette série et parce que je connaissais le style de l’auteur et j’avais hâte de voir comment son Cobaye a lui allait être « changé » ! J’ai eu ma réponse, ce tome est complètement déjanté!!!!
Dans ce tome on retrouve Olivier, un garçon à la fin de l’adolescence qui n’est pas très stable mentalement. Ayant subi un terrible accident dans sa jeunesse, lui laissant des cicatrices psychologiques et physiques et ayant aussi enlevé la vie de son frère jumeau. Ses parents ne lui ayant jamais pardonné cet accident l’ignorent complètement, ce qui fait qu’Olivier est un garçon solitaire, ayant pour seul ami son chien Ralphy. Un jour, Olivier trouve par hasard la petite annonce des laboratoires AlphaLab et décide de participer à leur étude moyennant un montant d’argent avec lequel il pourra fuir le nid familial et ainsi vivre sa vie normalement. Vous vous doutez bien que ça ne se passe pas tout à fait comme Olivier l’aurait voulu… La psychose prend le dessus et Olivier perd le contrôle!
Avis au coeur sensible, ce tome de la série Cobayes est sans aucun doute le plus gore et le plus violent. Mais quand on a déjà lu les 4 premiers tomes, on sait à quoi s’attendre. Yvan Godbout ne m’a pas déçue, bien au contraire, ayant déjà lu les deux premiers tomes « Les yeux jaunes » du même auteur, je crois qu’Olivier les surpasse! N’allez pas croire que je n’ai pas apprécié, mais c’est seulement qu’Olivier et la série Cobayes ont une petite place spéciale dans mon cœur de lectrice!

Merci aux Éditions de Mortagne et a Virgolia communication pour l’envoi.







More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *