Angelfall: Penryn et la fin du monde

Les anges ne sont pas ce que l’on croit. Il détruisent le monde, éradiquent l’espèce humaine. Dans San Francisco dévasté, Penryn, 17 ans, doit sauver sa jeune sœur, enlevée par ces monstres. Sa seule solution : forcer l’un d’entre eux à l’aider… Raffe, privé de ses ailes, voit dans cette alliance contre-nature son dernier espoir. Une jeune femme et son pire ennemi se trouvent liés malgré eux. Une relation dangereuse…

Mais jusqu’à quel point ?

 

AngelFall: Penryn et la fin du monde
Écrit par Susan Ee
Publié chez Pocket Jeunesse
Pages: 363
Note: 4/5 

 

Mon avis

 

Cette série m’a été conseillée par une amie suite à mon immense amour pour la série Hush Hush de Becca Fitzpatrick. Vous l’aurez deviné, on parle d’anges dans ce récit aussi. Mais la comparaison s’arrête drette là ! On passe d’une série soft avec une héroïne soumise et un ange semi-gentil semi-méchant (Hush Hush) à une série où l’héroïne est une vraie “bad ass” et le héros, un ange, pas tout à fait gentil, en tous les cas pas dès le départ ! 

L’histoire commence abruptement, on est dans l’action dès les premières pages, Penryn semble fuir avec sa mère et sa petite soeur. Se sauver de quoi, on ne le sait pas tout de suite, mais très vite la cause de la fuite nous est indiquée, les anges ont pris possession de la terre. Dans l’histoire de Susan Ee, les anges ne sont pas de belles créatures comme on nous plait à nous les décrire. Non, dans AngelFall, les anges sont les méchants, ils éradiquent les humains, bon mini point négatif et j’espère avoir la réponse dans le deuxième tome, c’est pourquoi les anges sont méchants à ce point. 

C’est pendant leur fuite que les anges s’emparent de Paige la petite sœur handicapée de Penryn. Désespérée et tentant de la sauver, l’héroïne se retrouve sans petite sœur, avec une mère à moitié folle et un ange blessé. Oui, oui, elle kidnappe un ange pour en tirer le plus d’infos possible pour retrouver sa petite sœur. On s’entend pour dire que la relation ne sera pas aussi facile. Et que les plans de Penryn ne seront pas tout à fait exécutés comme elle le pense. Sans suit, une guerre sans merci. L’action est présente de la première ligne jusqu’à la dernière .

OMG! Je dois avouer que je m’attendais à une histoire beaucoup plus soft et que la dureté du récit m’a surprise, mais j’ai totalement adhéré ! Les rebondissements n’en finissent plus, on ne s’ennuie pas une seconde. J’ai aussi aimé que Penryn prenne les choses en mains. Elle ne s’en laisse pas imposer et malgré son jeune âge et la situation dans laquelle elle évolue elle ne perd jamais espoir. Elle a un moral d’acier, enfin une jeune fille qui ne se soumet pas et qui mène ! Raffe, l’ange kidnappé quant à lui, manque de tonus un peu. Bien que je l’ai aimé aussi, j’aurais aimé qu’il soit plus intense. Mais bon, ce n’est rien de dramatique ! J’ai aussi bien aimé que les anges soient décrits autrement que des entités gentilles et sans malice! Le côté dystopique (genre que j’affectionne pas tout à fait) est vraiment, mais vraiment bien fait. Malgré le fantastique de l’histoire, on y croit. Pis je vais vous le dire, je veux pas vivre ça !!!!!

Je ne connaissais pas du tout Susan Ee, mais pour une série jeune adulte, je l’ai trouvé très audacieuse. Une plume entraînante, elle nous livre son récit avec beaucoup d’aplomb, sans détour ! Une série à découvrir ! 

Merci à 

 

 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

avril 6, 2018
Previous Post Next Post

Leave a Reply