Abigael Messagère des anges Tome 1

Posted in Chroniques Littéraires, Drame, Historique
on juin 19, 2017

Novembre 1943. Accompagnée de sa tante, Abigaël Mousnier se réfugie chez son oncle paternel, un fermier aisé établi au pied d’Angoulême. Son arrivée n’enchante guère la famille qui se méfie d’elle, car l’orpheline de bientôt 16 ans a hérité des dons de sa mère : le don de guérir, et plus inquiétant, le don de voir les âmes errantes, de leur parler et de les aider à s’élever vers la lumière.

Bien malgré elle, la fougueuse jeune femme se retrouve au cœur des activités de la résistance dont elle perce les secrets. Confrontée aux violences de son cousin, elle rencontre par ailleurs Adrien, un réfractaire au service du travail obligatoire, dont elle tombe amoureuse. Sans doute, l’attention que lui portera ce brave homme, tout comme l’affection du professeur Hitier, créeront un baume sur les maux qui découlent de ce climat accablant.

Mais un mystérieux appel l’obsède : des visions furtives d’une femme brune, « ni vivante ni morte ». Abigaël décide de la retrouver à tout prix, protégée par un chien aux allures de loup surgi de la nuit. Est-ce vraiment par hasard qu’elle ait emménagé en Charentes ? Jusqu’où cette quête la mènera-t-elle ?

 

L’avis de Cat

 

Sortir de ma zone de confort X 1 000 000 = Lire un roman histoire traitant de la guerre !!! J’ai toujours eu de la difficulté avec les romans historiques, ils sont parfois trop longs, parfois trop descriptifs ou parfois, j’ai l’impression d’être assise dans un cours magistral au CÉGEP ! Donc quand on m’a proposé Abigaël, j’ai hésité, mais en lisant tous les bons commentaires sur l’auteure, Marie-Bernadette Dupuy, je me suis dit qu’il fallait que je me fasse ma propre opinion et que je découvre cette auteure de renom !

Tout d’abord s’il m’en a pris plus d’une semaine pour lire ce roman ce n’est certainement pas lié à mon manque d’intérêt ! Disons que la fin de l’année scolaire de mes cocos, le travail, mon nouveau rôle de soccermom et les rénos de la salle de bain principale de la maison y sont pour beaucoup! Je n’ai que rarement eu le temps de lire, mais dès que j’en avais l’occasion, j’avais le nez plongé dans les aventures d’Abigaël !
Résistance, deuxième guerre mondiale, clan familial, et Abigaël. Disons qu’écrire un résumé de cette fresque ce n’est pas facile en soi. Pas que le roman soit compliqué, mais les événements s’enchaînent et il devient difficile de bien faire le résumé sans trop en dévoilé !
Abigaël arrive chez le frère de son père, accompagné de sa tante qui prend soin d’elle depuis la mort de sa mère ! Elles fuient toutes deux la guerre et se réfugient là pour avoir un semblant de quiétude. La famille Mousnier, a un accueil disons-le, très peu chaleureux. Mais Abigaël et sa tante désirent leur plaire et aider sur la ferme !!! La famille découvrira assez rapidement qu’Abigaël a le même don que sa défunte mère : elle voit les âmes errantes et est aussi guérisseuse. La famille voit d’un mauvais œil ce don et surtout l’amabilité et la franchise de la jeune femme. Mais la guerre n’est pas loin, et ces effets non plus. Amené un peu malgré elle dans les activités de résistance de la famille de son oncle, elle rencontrera l’amour et se fera un allié du professeur Hitier qui lui apprends bien plus que le métier de dactylo.

Mais Abigaël a de drôles de visions, comme elle n’en a jamais eu avant ! Est-ce un mauvais présage ? Est-ce que sa venue sur cette ferme est l’objet du hasard ou bien quelqu’un ou quelque chose voulait vraiment l’avoir là ?

Écoutez, il m’est difficile de bien qualifier ce genre de roman parce que je n’ai pas trop de références, mais si tous les romans historiques étaient aussi bien écrits, j’en lirais probablement plus ! Il y a une douceur dans la plume de Marie-Bernadette Dupuy qui donne tout son sens au roman. Comme dans tous ou presque les premiers tomes de séries, les bases du tempérament et des dons d’Abigaël y sont bien expliquées. Les personnages sont complets et apportent tous même les moins gentils, un beau complément au récit. En fait, il n’y a aucun personnage superflu dans ce roman, ce qui est rare en soi. Chacun y a une mission et une raison d’être.

Mon personnage préféré est sans aucun doute Abigaël. Une jeune femme forte, qui ne se laisse pas faire et qui suit son instinct coûte que coûte. Sa sagesse, sa fragilité au travers de toute sa force m’ont agréablement touchée ! Comme je le disais un peu plus haut, la plume de l’auteure est à la fois douce mais remplie de force. Elle vous transporte littéralement au pied des falaises d’Angoulême, tellement bien qu’on a l’impression d’y être.

Un petit bémol, vers la fin, j’ai trouvé que le récit traînait en longueur. Je ne sais pas si c’est l’anticipation de la fin, mais j’aurais facilement enlevé une cinquantaine de pages. Ce n’est pas un défaut majeur, cela a juste un peu ralenti mon rythme de lecture, mais ça n’a pas diminué mon engouement pour l’histoire !

En conclusion, si comme moi, les romans historiques vous font un peu peur, essayez celui-là ! Abigaël saura vous charmer ! Pour les autres déjà fans de cette auteure lancez-vous!!!

 

Abigael Messagère des anges tome 1 de Marie-Bernadette Dupuy
Publié chez Les Éditions JCL en Mai 2017
Genre: Guerre, amitié, ange, surnaturel, famille
Pages: 616
La note CatCritick 4/5 J’ai vraiment aimé

 

Merci à 

Fondatrice et rédactrice en chef de CatCritick

Leave a Reply