180 jours et des poussières

septembre 1, 2017

Mitaines mouillées, invasion de sauterelles, petits plaisirs et gros chagrins… Être enseignante de première année, c’est aussi savoir jongler avec une foule d’imprévus ! Et quand la journée prend fin, Olivia n’est pas moins occupée. Ses jumeaux de quatre ans, parfois aussi turbulents et pleins de surprises que toute sa classe réunie, ont tôt fait de lui rappeler son deuxième métier : celui de maman. À l’aube de la rentrée, la fatigue se fait sentir, et de nombreuses émotions la chamboulent. Entre le travail, ses enfants et son amoureux qui s’éloigne tranquillement, Olivia ne sait plus où mettre ses priorités. Le temps serait-il venu pour elle de se réorienter ? D’abandonner ses élèves qu’elle adore ? En puisant dans de nouvelles amitiés et dans les bonheurs qui égayent son quotidien, Olivia veut retrouver la passion qui l’a poussée vers l’enseignement. Une année scolaire. Dix mois. Cent quatre-vingt jours et des poussières. Une année qui lui fera vivre des moments de grâce et des moments d’horreur ; des arrivées merveilleuses, mais aussi des départs douloureux…

 

L’avis de Cat

On m’a vanté ce roman maintes et maintes fois, mais je l’avais jamais sorti de ma pal cherchez pas à savoir pourquoi, je ne le sais pas moi non plus! Mais là avec ma pal de septembre 100%, je me suis dit que le temps était venu pour ce roman-là! Malheureusement, je suis resté sur ma faim et mes sentiments ne sont pas mal mitigés !

On fait la connaissance d’Olivia, prof de première année ! On la suit sur toute l’année scolaire, soit environ 10 mois. Olivia, c’est la prof type, pas comme les autres elle enseigne à sa manière. Manière qui déplaît à certains parents. Perso, j’aurais aimé un prof comme ça pour un de mes cocos, mais bon !!! Entre sa vie dans l’école, qui m’a foi n’est pas de tout repos et sa vie familiale avec deux jumeaux et un amoureux qui tente tant bien que mal de la supporter, Olivia traversera une année scolaire remplies de joie et de déceptions !

Malgré le ton léger et le sujet qui s’approche pas mal de mon métier à moi (éducatrice en garderie), j’ai eu du mal à m’accrocher aux divers personnages, ils étaient trop caricaturaux pour moi ! Trop comme je m’y attendais. J’aurais aimé avoir des surprises, tombé sur un prof pas comme les autres, mais non. L’intrigue, elle n’était pas compliquée en soi, une année scolaire sur 10 mois avec tous les changements de saison et les fêtes qui viennent avec ! Un détail de trop pour moi ! Bien que les émotions et les sentiments des personnages soient bien exploités dans le récit, j’aurais aimé approfondir le sujet du burn-out ou de la réalité d’une classe d’une école primaire. Là, on ne fait qu’effleurer les sujets sans trop s’y attarder pour ensuite tomber dans autre chose.

La plume de l’auteur est fluide sans trop de flafla, mais encore là s’était trop prévisible. Peut-être que je lis trop de thrillers et que j’attends trop le punch qui ne vient jamais quand je lis un autre genre littéraire ! Une chose que j’ai trouvé intéressante, c’est la relation enseignant/parents ! Réalité que je vis au jour le jour dans mon métier et qui est loin d’être évidente !

En conclusion, ce n’est pas un mauvais roman, simplement il n’était pas fait pour moi, voilà !!!

 

180 jours et des poussières de Julie Marcotte
Publié chez Les éditions de Mortagne en mars 2017
Genre: chickLit, Littérature québécoise
Pages: 363
La note CatCritick 3/5 un bon moment lecture

 

Merci à

More about CatCritick

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *